Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

IBK a Niamey, N’djamena et Ouaga : Le G5 Sahel au front de la lutte antiterroriste

Après avoir installé le Poste de commandement de la force du G5 Sahel, le samedi 9 septembre dernier à Sévaré (Mopti),  le Chef de l’Etat, son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita, non moins président en Exercice du groupe, a effectué une série de visites qui l’ont conduit, du mardi 12 au mercredi 13 septembre 2017, successivement à Niamey, N’Djamena et Ouagadougou. Ce, après avoir reçu à Bamako, son homologue mauritanien.

ibk ibrahim boubacar keita mali Idriss deby itno president tchadien g5 sahel

Faire en sorte que les Chefs d’Etat du G5 Sahel agissent et parlent d’une seule et même voix au sujet des besoins en stratégies contre le terrorisme dans le Sahel. C’est ce qui vaut la tournée diplomatique du président Ibrahim Boubacar Kéita à Niamey, à N’djamena et à Ouaga pour réconforter ses homologues sur la cohésion contre ce phénomène transfrontalier.

En sa qualité de Président en exercice du G5-Sahel, IBK a rendu compte de sa visite inaugurale du Poste de Commandement Central de la Force conjointe du G5-Sahel, basé à Sévaré.

Au Tchad, le président malien a été chaleureusement accueilli par son homologue Idriss Deby Itno, fortement rassuré par cette visite de dynamisation face au fléau.

Tout comme IBK, le Chef de l’Etat tchadien  a insisté sur la nécessité de l’union, la solidarité et de la cohésion sans faille des forces, face au fléau du terrorisme dans le Sahel.

L’homme fort du Tchad n’est pas allé par quatre chemins pour indexer la responsabilité occidentale dans cette crise au Sahel, quand il a déclaré.

 «L’Occident doit assumer sa responsabilité dans la déstabilisation du Sahel », a-t-il mis au clair.

A Niamey, le Président du  G5 Sahel a été formel : «  Seule l’intervention d’une brigade de type de celle dont l’intervention qui a été heureuse dans l’est du Congo serait souhaitable dans le Sahel ».

La force G5 Sahel, forte d’au moins de 5000 hommes,  bénéficiera de l’appui  de la force française Barkhane, de la MINUSMA et probablement du Sénégal dont l’intégration n’est pas encore confirmée.

Prévues pour le mois d’octobre 2017, les premières opérations anti-terroristes nécessitent la conjugaison des efforts, mais aussi de la confiance. D’où, par ailleurs, cette tournée du président IBK pour s’assurer de l’accélération du processus d’opérationnalisation de la force conjointe, de la participation de tous les pays membres et de la détermination des moyens de lutte.

Le leadership d’IBK

Cette tournée intervient au moment où l’ONU s’apprête à tenir son Assemblée Générale. Une occasion pour les pays du G5 Sahel de plaider à nouveau pour le soutien financier des Américains.

D’autre part, il est prévu une rencontre de haut niveau entre le G5-Sahel et l’Union européenne, l’Union Africaine, la France, les Etats Unis et l’ONU.

Durant sa tournée, le Président Ibrahim Boubacar Kéita a usé de son leadership qui lui a permis d’obtenir les assurances de ses homologues de se rendre tous à New York, contrairement à ce qui était véhiculé il y a quelques jours.

Du renforcement des liens bilatéraux

Dans chacun de pays sillonnés, le Chef de l’Etat, son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita, a eu des entretiens dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération bilatérales entre le Mali et les pays membres du G5-Sahel.

Cyril ADOHOUN

…………………………………

G5 SAHEL : Communiqué conjoint ayant sanctionné la fin de la visite d’IBK à N’djamena

Dans un communiqué conjoint ayant sanctionné leur entretien au sujet de l’opérationnalisation de la Force du G5 Sahel, les Présidents Ibrahim Boubacar Kéita et Idris Déby Itno, se sont  félicités de la dynamique enclenchée au niveau régional contre le terrorisme sous toutes ses formes, à travers notamment la mise en place de la force conjointe du G5. In extenso, le contenu du communiqué.

‘’Sur invitation de son Excellence Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad, le Président de la République du Mali et Président en exercice du G5 Sahel, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita, à la tête d’une importante délégation a effectué du 12 au 13 septembre 2017 une visite d’amitié et de travail à N’Djamena.

Le Chef de l’Etat malien et sa suite ont été accueillis à l’Aéroport Hassan Djamouss de N’Djamena par le Président Idriss Deby Itno, entouré de l’ensemble des Corps constitués.

Le Président Idriss Deby Itno et le Président Ibrahim Boubacar Keita ont eu des entretiens en tête à tête, élargis ensuite aux deux délégations. Ces entretiens ont porté sur la coopération bilatérale ainsi que sur la situation sécuritaire dans la région.

Les deux Chefs d’État se sont félicités de l’excellence des relations entre les deux pays et les deux peuples qui sont liés par une communauté de destin. Cette coopération exemplaire se traduit notamment par la concertation permanente entre les deux Chefs d’État.

Les deux Chefs d’État réaffirment leur engagement commun à donner plus de dynamisme et d’impulsion à cette coopération bilatérale au bénéfice de leurs peuples.

Le Président de la République du Mali a exprimé au Président Idriss Deby Itno et au peuple tchadien la gratitude du peuple malien pour tout le sacrifice consenti par le Tchad dans le cadre de la stabilisation du Mali.

Conscients de la nécessité de promouvoir la libre circulation des personnes et des biens dans notre espace, les deux Chefs d’Etat ont décidé de mettre en application, pour compter du 30 septembre 2017, une exemption de visa pour les citoyens des deux pays.

Les deux Chefs d’État ont évoqué les actions du G5 Sahel. Ils se félicitent de la dynamique qui est enclenchée au niveau régional pour combattre les groupes terroristes à travers notamment la mise en place de la force conjointe du G5 :

– adoption du concept stratégique des opérations par le Conseil Paix et Sécurité de l’Union Africaine,

– adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 2359 autorisant le déploiement de la Force du G5 Sahel,

– annonce des contributions faites par l’Union Européenne, la France ainsi que des États membre du G5 Sahel,

– installation du poste de commandement central de la Force du G5 Sahel dans la localité de SEVARE le samedi 09 septembre 2017 par le Président en exercice du G5 Sahel.

Les deux Chefs d’État se félicitent de l’état d’esprit de solidarité entre les États membres du G5 Sahel, appellent à une mobilisation plus forte de la communauté internationale en soutien à la force conjointe et saluent l’engagement de la MINUSMA et de la force Barkhane dans la sécurisation du Sahel.

Abordant la question de la crise libyenne, les deux Chefs d’État ont exprimé leur vive préoccupation au sujet de la persistance de l’insécurité. Ils réitèrent leur engagement à œuvrer de commun accord en vue d’aider les frères libyens à trouver une solution négociée à la crise. Ils saluent, par ailleurs les efforts de l’Union Africaine et de la communauté internationale visant à rapprocher les positions des différents protagonistes de la crise libyenne.

Les Chefs d’État rappellent l’urgence et le caractère impérieux de la paix et de la sécurité en Libye, gage de la stabilité régionale.

Le Président Ibrahim Boubacar Keita a exprimé sa profonde gratitude à son Frère, Idriss Deby Itno, à son Gouvernement et au peuple frère du Tchad pour l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.

Le Président Ibrahim Boubacar Keita a adressé à son homologue Idriss Deby Itno une invitation à se rendre en visite d’Etat au Mali. Cette invitation a été acceptée avec plaisir et la date sera fixée ultérieurement par voie diplomatique.

Fait à N’Djamena, le 13 septembre 2017’’

NB : Les titres et chapeau sont de la Rédaction

Cyril ADOHOUN

Par L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct