Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

IBK a marié sa fille” Mabo Touré à Aguibou Bah : “Je ne suis pas égoïste, je ne confonds pas le politique et le social””

Le mariage de la fille d’ATT, Fatoumata, affectueusement appelée par ses intimes Mabo, avec Aguibou Bah a été célébré comme l’événement mondain de l’année. En effet, il semble que toute la République se soit mobilisée pour la circonstance.

L’un des faits marquants aura été la présence d’Ibrahim Boubacar Kéïta, Président du RPM et de l’Assemblée Nationale, à la marie de Koulouba lors du mariage civil. C’est d’ailleurs lui qui a formulé les bénédictions d’usage à l’attention du couple et lui a remis le livret de famille établi par Mme le Maire. “Je ne suis ni égoïste, ni rancunier. Je suis un musulman et Amadou est mon frère. Je ne confonds pas le politique et le social” a déclaré IBK al’issue de la cérémonie, sous les applaudissements des nombreux invités. Mme Bah Mabo Touré et son heureux mari se sont envolés lundi dernier pour l’Indonésie où ils passeront leur lune de miel.

Le samedi 23 décembre 2006 est désormais inscrit en lettres d’or dans l’histoire du couple présidentiel, Amadou Toumani Touré et Lobbo Traoré. C’est ce jour-là que leur fille cadette, Fatoumata, appelée par ses intimes Mabo, a convolé en justes noces avec Aguibou Bah. Comme il fallait s’y attendre, le mariage a été célébré en grande pompe, contrairement à celui de sa grande sœur Fanta avec Mohamed Kéïta. Les noces de Mabo resteront dans les annales comme l’événement mondain malien de l’année 2006 et cela faisait longtemps que les Bamakois n’avaient pas vu de célébration aussi grandiose. Toute la République semblait d’ailleurs s’être mobilisée pour la circonstance.

Aguibou BahC’est la mairie de Koulouba qui a abrité le mariage civil. Dès 13 heures, une foule considérable a pris d’assaut la cour de l’hôtel de ville, alors que la célébration était prévue pour 15 heures 30. Aux environs de 15 heures, les différentes personnalités ont commencé à investir les lieux. Parmi elles, les ministres de l’Artisanat et du Tourisme, N’Diaye Bah, Moctar Ouane des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, le Général Kafougouna Koné de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales.

Le Président de l’Assemblée Nationale, Ibrahim Boubacar Kéïta dit IBK, non moins président du RPM et nombre d’honorables députés étaient aussi de la partie. Sans oublier des banquiers et des opérateurs économiques comme Babally Bah de la Banque Malienne de Solidarité (BMS), Mamadou Igor Diarra de la Banque Internationale pour le Mali (BIM) et Jeamille Bittar, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali. C’était également la fête des griottes qui étaient venues en force comme Djallou Demba et Nafi Diabaté dite Mari Mar.

C’est aux environs de 16 heures 15 que la voiture des futurs mariés, une 607 flambant neuve immatriculée 3967 a fait son entrée dans la cour de la mairie. Le couple eut même des problèmes pour sortir de leur véhicule à cause de la foule et il lui fallu trente minutes pour arriver à l’intérieur de la salle des mariages. Il ne fut pas donné à n’importe qui d’y entrer à leur suite et seules quelques personnalités comme Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK), le Gouverneur du District, Ibrahim Féfé Koné, le Conseiller spécial du chef de l’Etat Mr Doucouré purent le faire. Les Maires Abdel Kader Sidibé de la Commune III et Issa Guindo de la Commune IV assistèrent Mme le Chef du Centre d’état civil de Koulouba pour la célébration du mariage.

L’Officier d’état civil, Mme Nènè Soukouna commença par vérifier l’identité du couple. Né en 1974, Aguibou Bah est le fils de Mamadou et de Kadiatou Maïga et est gestionnaire de profession. Quant à Fatoumata Mabo Touré, elle est née en 1979 et est directrice commerciale de son état. Les témoins étaient Ibrahim Bah pour Aguibou et Souleymane Coulibaly pour Mabo. Après vérification, Mme Nènè Soukouna a ensuite demandé à chacun des futurs époux s’il n’était pas déjà marié avec d’autres personnes. La réponse fut tout simplement non des deux côtés. La lecture des articles du Code du mariage, que tout couple se doit respecter dans son foyer pouvait commencer.

Aguibou Bah, au moment du choix du régime matrimonial, décida d’opter pour la monogamie, pour le meilleur comme pour le pire. En bon cadet, le Maire de la Commune III, Abdel Kader Sidibé donnera la parole à Ibrahim Boubacar Kéïta afin que celui-ci formule des bénédictions pour les nouveaux mariés, à la grande surprise de nombre de personnes présentes à la cérémonie et qui pensaient que les relations entre ATT et IBK n’étaient pas des meilleures.
Le Président Kéïta s’exprimera en ces termes : “je ne suis ni égoïste, ni rancunier. Je suis un musulman, Amadou est mon frère. Je ne confonds pas le politique et le social. Voilà ce qui justifie ma présence à cette cérémonie. Nous souhaitons bon ménage et longue vie au jeune couple, de même que d’avoir beaucoup d’enfants”. Ce message d’IBK a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements. Pour la petite histoire, ajoutons que c’est à IBK que Abdel Kader Sidibé a remis l’acte de mariage afin qu’il le remette au couple, en gage du moment inoubliable que celui-ci venait de vivre.

Après la bénédiction d’IBK, place maintenant aux photos pour immortaliser l’événement. Puis le cortège s’est dirigé vers la Base Aérienne pour les salutations d’usage, avant le domicile familial d’ Aguibou Bah à Djicoroni Para et le quartier du Badialan.

Dans la nuit du samedi au dimanche, un dîner a été organisé dans les jardins du palais présidentiel de Koulouba. Nombre de personnalités étaient conviées à cette fête. Taras et son orchestre, Toumani Diabaté et Habib Koïté se produisirent pour animer la soirée. C’est au son du succès de Salif Kéïta “M’Bemba” que le couple a ouvert le bal, entouré de Fanta (la grande sœur de Mabo) et de son mari Mohamed Kéïta. Pour sacrifier à la coutume, le président ATT lui-même s’est levé pour inviter sa fille à danser. Vraiment, la fête fut belle.

La journée du dimanche 24 décembre a été marquée par un banquet au Centre International de Conférences de Bamako (ex-palais des Congrès), avant le mariage religieux, célébré à la mosquée de la Base Aérienne, où beaucoup de personnalités ont fait le déplacement.
Précisons que Mabo et son désormais conjoint ont quitté Bamako le lundi 25 décembre pour l’Indonésie, où ils passeront leur lune de miel. Ce n’est que le 7 janvier prochain que le couple rentrera à Bamako.

Alou B HAIDARA
«

SOURCE: Bamako Hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct