Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Hôpital du Point G : La PPM offre 10 générateurs flambants neufs au Centre de dialyse

La joie se lisait sur le visage du président de l’Association malienne des insuffisants rénaux (AMADIR), Ibrahima Dembélé, le lundi 15 mai dernier à l’hôpital du Point G. Et pour cause : le Centre de dialyse de cette infrastructure hospitalière vient d’être doté de 10 générateurs par la Pharmacie populaire du Mali (PPM). Une aubaine pour les personnes dialysées maliennes qui souffraient du manque de générateurs pour assurer leur soin. Ce n’est pas tout. La PPM a également offert 5 autres générateurs à l’hôpital Mali Gavardo à Sébénicoro.

centre hospitalier chu point g

Ces généreuses donations sont le témoignage, si en était, de la vocation d’entreprise citoyenne de la PPM. Par ce geste, la PPM contribue à la prise au renforcement des capacités du Centre de dialyse de Point G  et de l’hôpital Mali Gavardo qui peinaient à répondre à la forte demande à cause de l’insuffisance de générateurs.

En effet, pour une capacité d’accueil de 32 générateurs, le Centre de dialyse de Point G ne dispose que de 28. Avec ce don de la PPM, il aura 38 générateurs. Ce qui va permettre d’aménager une salle pour les urgences. On pouvait comprendre le sentiment de satisfaction qui animait le président de l’Association malienne des insuffisants rénaux (AMADIR). « C’est un sentiment d’une très grande joie que j’éprouve en ce moment, parce que c’est le début, ce n’est pas une fin. Il y a environ 450 malades. Il y a eu un moment où certains n’avaient pas accès à la dialyse, parce qu’il n’y avait pas de générateurs. Un malade qui n’arrive à se dialyser décède simplement. Avec l’arrivée de ces machines, le Gouvernement va sauver beaucoup de vie », a-t-il déclaré. Un motif réel de satisfaction et de joie pour lui. C’est pourquoi, il a formulé le vœu que ce soit les 15 premier générateurs mais que ce ne soit pas les derniers.

En effet, c’est la première fois que l’Etat malien paie des générateurs pour les malades. Selon lui, ce Gouvernement est le premier depuis 1960 à payer des générateurs pour les malades. «Cela mérite des félicitations et des encouragements. Nous disons bravo. Ce geste nous va droit au cœur. Tous les malades sont contents. Il faut maintenant songer à d’autres problèmes, comme celui du personnel, des médicaments, d’analyse. Il faut également réfléchir à la délocalisation de la dialyse afin que tout le monde ne concentre pas à Bamako. Nous disons bravo au Président IBK, nous sommes très contents », s’est réjoui.

Boubacar Kéita

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct