Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

HIVERNAGE 2017 : Les prévisions météorologiques de cette année !

La saison des pluies de cette année s’annonce bonne. Moussa Touré, responsable des prévisions météorologique à l’agence nationale de la métrologique estime, d’après les renseignements météorologiques que les p^luies vont s’étendre de juin jusqu’en septembre.

campagne agriculture champ verge jardin salade paysan pauvrete

La saison des pluies de cette année va durer de juin à septembre 2017.Il est même prévu une situation normale à excédentaire, c’’est-à-dire, une saison abondante dans la partie sud et du centre du pays. Cette partie englobe les régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso, ainsi que les régions de Mopti, Gao, Ménaka et le sud de la région de Tombouctou.

« Nous avons prévu des débuts de saison précoce. C’est une information qui a été vérifiée, (observée) sur le terrain. Notamment, il y a des endroits comme Banamba, Nara, Diéma qui n’étaient pas habitués à avoir une précipitation de pluie.

L’Agence nationale de la météorologie du Mali a prévu une fin de saison précoce dans l’Ouest du pays, notamment la région de Koulikoro, Kayes, l’Ouest de la région de Sikasso et de Mopti, l’Ouest de Ségou.

« A l’Est et l’extrême Est de Ségou, nous entrevoyons une situation de fin de saison tardive. L’Est de la région de Mopti. Au nord du pays, nous avons prévu une situation normale de fin de saison. Il y a aussi des séquences sèches que nous avons prévu, c’est-à-dire, des saisons de sècheresse que nous sommes susceptibles d’avoir au cours de la saison notamment en début de saison. Ce sont des séquences sèches qui vont être plus que normale et une fin de saison plus courte que normale».

On estime que tous les bouleversements, c’est-à-dire les variabilités à l’intérieur du climat s’expriment normalement en termes cycliques durant cette période moyenne. « Nous pensons que cette saison sera excédentaire. «Le cœur de la saison, c’est de juillet à septembre. Toutes nos études ont montré que le pic, c’est surtout en août,  ça commence à s’accroître à partir de juillet en août ça intensifié et pour décroître légèrement en septembre.», a dit Moussa Touré.

Jacques Coulibaly

(Stagiaire)

 

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct