Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Goundam : LE CLIMAT SECURITAIRE S’AMELIORE

Une certaine accalmie règne dans le Cercle de Goundam, ces derniers temps. En effet, depuis plus de deux mois, les transporteurs de l’axe Goundam-Tombouctou n’ont fait l’objet d’aucune attaque.

combattant-soldat-militaire-armee-malienne-fama

Les passagers des véhicules de transport en commun ne subissent plus de brimades. Il faut dire que la question sécuritaire est une préoccupation partagée dans le Cercle de Goundam par l’ensemble des couches sociopolitiques, les forces de sécurité et même certains groupes armés. Tous semblent déterminés à lutter contre le banditisme sous toutes ses formes. C’est ainsi que les forces armées intensifient les missions de patrouille sur les axes Goundam-Tombouctou et Goundam-Bintagoungou dans le Faguibine. Certains groupes armés désormais soucieux, du bien-être de la population, de la quiétude et la cohésion sociale entre les différentes composantes ethniques jouent aussi leur partition. C’est dans ce cadre que des éléments armés du village de Koîgoumo, dans la commune de Gargando se rendant en mission à Tombouctou ont surpris quatre bandits armés d’armes de guerre, en train de dépouiller un jeune sédentaire qui se déplaçait à moto en provenance de Tombouctou. Ils réussirent à neutraliser trois des quatre bandits, qu’ils conduisirent à Koîgoumo après avoir rendu à la victime son argent et sa moto que les malfaiteurs lui avaient enlevé. Les bandits seraient tous de la zone de Acharane, selon un des éléments qui les ont arrêtés. Selon ce dernier, lui et les membres de son groupe ont été approchés par la famille des trois bandits, demandant leur libération. Comme réponse, le groupe demanda d’amener le quatrième bandit qui s’était échappé. Ce qui fut fait. A en croire notre interlocuteur, les quatre bandits ne seront pas libérés de si tôt, car il faut qu’ils regrettent leur acte. « Nous comptons neutraliser tous les voleurs qui empêchent les populations de vaquer normalement à leurs affaires », assure Ahmédou, l’un des chefs des éléments armés. A l’ouest de Goundam, le CJA (le Congrès pour la justice dans l’Azawad) veille aussi. Du coup, les bergers sont rassurés et très satisfaits. Ils ont maintenant accès aux pâturages sans être inquiétés. Malgré les pressions exercées sur eux, les bandits osent tenter parfois des coups. C’est ainsi qu’ils ont récemment enlevé plus de deux cents têtes d’animaux au niveau du village de Étawell. Aussitôt saisis par les villageois des éléments du CJA se sont lancés à leur poursuite, avant qu’ils n’aillent loin. Ils ont ramené les animaux au complet. Toutes ces actions contribuent à consolider la confiance entre les différentes communautés du Cercle. Actuellement les foires se tiennent normalement, malgré quelques tentatives de vols qui sont aussitôt déjouées soit par les FAMA ou par un des groupes armés notamment sur l’axe Tonka-Goundam. Il y a une semaine, des forains en provenance de certains villages de la commune de Tonka et allant à Goundam ont été dépossédés de tous leurs biens. Il faut dire que malgré l’accalmie sécuritaire, le Cercle de Goundam subit quelques infiltrations de groupes d’obédience djihadiste, dont la marque d’agissement est très spécifique. Ce qui doit pousser chacun à la vigilance et à la collaboration avec les forces de sécurité pour débusquer les forces du mal.

Almahadi A. Touré
Amap-Goundam

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct