Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gilles Huberson : « Je me suis attaché au Mali »

C’est un ambassadeur de France ému qui a reçu la presse en sa résidence ce mardi 13 septembre 2016. Quelques jours avant de quitter le Mali pour son nouveau poste à l’Île Maurice, celui qui se définit comme un « ambassadeur engagé », veut surtout retenir la satisfaction d’avoir accompli sa mission.

gille-huberson-ambassadeur-diplomate

C’est en avril 2013, en pleine guerre au nord du Mali que prend fonction Gilles Huberson, l’officier devenu diplomate. Le Mali, il le connait puisqu’il y sert déjà depuis septembre 2012 au poste de Chef de la mission Mali/Sahel (Affaires politiques et de sécurité). Une expérience qui lui aura été utile dans le processus de paix mené, puisqu’il a représenté la France au sein de la Médiation. Pour la résolution de cette crise, l’ambassadeur assure avoir « confiance en la mise en œuvre de l’accord. J’ai confiance en ses acteurs et il faut que vous aussi, les Maliens, ayez confiance », poursuit-il. Les motifs de confiance sont, selon lui, nombreux, à commencer par le renouveau de l’armée malienne « qui n’a plus rien à voir avec celle de 2013 ».

Amitié franco-malienne À 55 ans, après s’ « être investi » dans sa mission pendant presque quatre ans, Gilles Huberson voudrait que l’on retienne de lui l’image d’un « ambassadeur engagé », un « engagement au profit de son pays bien sûr, mais aussi engagement auprès du pays dans lequel il sert ». À son bilan, le diplomate se dit satisfait d’avoir eu « le plus gros budget d’aide dans le monde » au bénéfice du Mali, avec des investissements dans les infrastructures. « 700 millions d’euros auront été mobilisés au cours de ma mission », se réjouit Monsieur Huberson qui se dit certain que cet élan de solidarité des contribuables français envers le Mali va se poursuivre. Sur la question des rapports franco-maliens et particulièrement la critique sur la « partialité » des troupes françaises de l’opération Barkhane, le diplomate aura botté en touche mais n’aura pas manqué de rappeler qu’« en tant qu’ambassadeur je peux témoigner de ma fierté d’avoir participé à cet immense geste de solidarité et de fraternité à l’égard d’un pays frère qu’est le Mali. Cela donne confiance dans le rapport entre la France et le Mali car il n’y a pas d’autres raisons que de venir au secours ».

« Le Mali, c’est un pays où je vais garder des amis et auquel je me suis personnellement attaché », conclut le désormais ex-ambassadeur de France au Mali. Pour lui succéder, Madame Evelyne Decorps arrive du Tchad dans les prochains jours.

 

 

Source: journaldumali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct