Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Général de brigade Salif Traoré à l’antenne de Radio Kledu : «Nous sommes en train de tout faire pour minimiser…les actes nuisibles aux Maliens»

Le jeudi 22 juin, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de brigade Salif Traoré, était l’invité de l’émission «Débat politique» de radio Kledu. Il a évoqué des questions sécuritaires, des actions réalisées par la Forsat lors de l’attaque récente du campement Kangaba et le contenu de la loi d’orientation et de programmation militaire (Lopm).

general salif traore ministre securite protection civile

Pour rappel, le «Débat politique» de radio Kledu est une émission radiophonique qui se tient tous les jeudis de 23 heures jusqu’à 2 heures du matin. C’est un face-à-face entre débateurs de différents bords politiques ou de la société civile. Suscitant et confortant de fait, la confrontation des idées de part et d’autre. C’est une émission dirigée par Kassim Traoré en intelligence avec son technicien, Charles Bayo.

Sur le premier thème : «défi sécuritaire des forces de l’ordre et de sécurité du Mali», le général de brigade Salif Traoré a rappelé que le gouvernement est en train de tout faire pour minimiser et dissuader les actes nuisibles aux Maliens. Suivant ses explications, le pays vient de franchir une crise multidimensionnelle qui l’a beaucoup fragilisé. Mais avec l’engagement du président de la République pour le retour de la paix et la cohésion sociale, dit-il, les forces de l’ordre sont à pied d’œuvre pour contrarier l’insécurité sous toutes ses formes.

«Nous avons beaucoup fait et continuons à beaucoup faire pour que nos concitoyens puissent vivre dans la quiétude partout où ils se trouvent au Mali. Pour mieux assurer le maillage de notre territoire, on est en train de recruter au niveau de toutes les unités pour renforcer nos capacités opérationnelles sur le terrain. Nous sommes conscients que le risque zéro n’existe pas en matière de sécurité, mais le gouvernement, sous l’impulsion du président de la République, va tout faire pour les Maliens», rassure le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Salif Traoré a ensuite passé au peigne fin la situation sécuritaire du Mali. Laquelle, à l’en croire, demande l’implication totale de tout un chacun. Il a tenu à signaler dans ses explications que l’apport de la population est inestimable pour la sécurité d’un pays. «Nous demandons à la population de coopérer pour qu’on puisse traquer ou débusquer les éventuels terroristes ou malfrats qui veulent semer la terreur dans notre pays. On leur demande de donner les renseignements aux forces de l’ordre, quand elle voit un acte étrange ou nuisible à temps. Les forces de l’ordre sont là pour la population et elle doit savoir cela. Il n’y a pas une force de l’ordre puissante sans une population coopérative», a-t-il déclaré.

Avant d’aborder le deuxième thème du débat, le ministre Salif Traoré a d’abord rendu un vibrant hommage à tous les éléments des forces de l’ordre du Mali. Il a remercié la Forsat pour avoir joué «un rôle remarquable pour circonscrire le danger à temps avec une efficacité inédite, lors de l’attaque récente du campement Kangaba». À l’en croire, aussitôt alertés, les éléments du 13ème arrondissement de Yirimadio sont arrivés sur les lieux. Le commissaire principal Ibrahim Togola et ses éléments ont investi les lieux avant de faire remonter immédiatement l’information afin de permettre l’intervention de la force spéciale anti-terroriste (Forsat). Laquelle a bouclé le secteur avec un cordon sécuritaire infaillible avant de donner l’assaut final pour mettre hors d’état de nuire les assaillants. Sans l’efficacité de la Forsat, a expliqué le ministre Traoré, il y aurait eu de nombreux morts.

«Moi-même, j’étais sur le terrain  avec mes hommes sous les crépitements des balles, juste pour remonter leur moral et leur dire que nous devons mourir à la défense et la sécurisation de nos compatriotes. Nous avons fait un succès lors de l’opération au campement Kangaba, car les éléments de la Forsat ont tué quatre assaillants et arrêté un autre présumé terroriste sur le champ. La Forsat est une force mixte, créée après la prise d’otage de l’hôtel Radisson Blue l’année dernière. Le gouvernement a décidé de mettre en place cette Forsat pour empêcher les actes terroristes et arrêter les personnes malveillantes», a-t-il détaillé. Dans la même veine, Salif Traoré ajoutera que certaines actions sont en cours pour renforcer la capacité de la Forsat.

Quant à la loi d’orientation et de programmation militaire, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a assuré qu’après l’adoption de cette loi par l’Assemblée nationale, beaucoup de choses vont changer parce qu’elle devrait permettre aux forces de l’ordre d’assurer leur mission régalienne avec des moyens adéquats, sans contraintes majeures.

Surviendra ensuite cet autre temps fort du «Débat politique», la libération de la ligne téléphonique pour que certains auditeurs puissent appeler afin de poser quelques questions au ministre. Au constat général, toutes les personnes qui ont appelé ont toutes félicité le ministre pour son éclairage sur certaines zones d’ombre. Avant de l’inviter à se prêter à ce genre d’interaction chaque fois que de besoin.

À son tour, Kassim Traoré a reçu des pluies de félicitations de la part des auditeurs pour son engagement pour la cause du Mali. Rappelons qu’au terme de l’émission, Kassim Traoré a signalé la présence aux côtés du ministre des commandants et directeurs nationaux de toutes les unités rattachées à son département.

Ousmane DIAKITE/Stagiaire

Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct