Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Formation et insertion socioprofessionnelle: des trousseaux remis à un millier de déscolarisés

Le Palais des sports de Bamako a abrité, vendredi après-midi, la cérémonie de remise de trousseaux et d’attestations de fin de formation aux jeunes apprenants des entreprises du secteur moderne dans le cadre du PROCEJ (Projet de développement des compétences et emploi des jeunes).

palais-sports-bamako-aci-2000

D’une valeur de 47 millions F CFA, la cérémonie de remise symbolique de ces trousseaux était présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Soumana SATAO, en présence du Directeur général du FAFPA, Mohamed Albachar TOURE, du coordinateur du PROCEJ, Drissa BALLO, de la représentante de l’Association des centres de formation et d’une foule nombreuse des bénéficiaires.

Cette cérémonie du weekend fait suite à celle du 24 novembre 2016 qui a permis au département de l’Emploi, à travers le PROCEJ, de remettre du matériel d’une valeur de 126 629 248 F CFA aux entreprises du secteur informel.
En effet, le Gouvernement du Mali a initié le ROCEJ, avec l’accompagnement de la Banque Mondiale, afin d’apporter une réponse à l’épineuse question du chômage des jeunes liée au manque de qualification de cette couche importante de la population.
Car, selon les statiques officielles, au Mali, plus de 70 % des jeunes de 15 à 24 ans sont déscolarisés et sont confrontés à des problèmes de qualification et de compétence entravant du coup leur accès à l’emploi.
De ce fait, l’apprentissage dual apparaît aux yeux des acteurs de l’emploi et de la formation professionnelle comme le dispositif le plus approprié pour l’employabilité de ces groupes cibles que sont les déscolarisés et les moyennement scolarisés.
Pour le Secrétaire général, Soumana SATAO, le dispositif d’apprentissage du PROCEJ cadre parfaitement avec la vision du changement et des objectifs prioritaires de développement de la formation professionnelle et de promotion de l’emploi, telle qu’édictée par le Président de la République et traduite dans le programme d’action du Gouvernement (PAG) 2013-2018.
La formation de ces jeunes auditeurs, qui a duré six mois, a été assurée par le FAFPA, en collaboration avec le patronat à travers les organisations patronales.
Ainsi, au titre de l’année 2015 et 2016, le PROCEJ, à travers le FAFPA, a financé la formation de 1 190 jeunes dans les domaines de la chaudronnerie, des BTP (plomberie sanitaire, carrelage, maçonnerie, électricité bâtiment, électricité moyenne basse tension, etc.), de la boulangerie, de l’hôtellerie, etc.
Avant de terminer, M. SATAO a tenu à remercier la Banque mondiale pour son appui au PROCEJ, les organisations patronales, ainsi le FAFPA et le PROCEJ pour les résultats déjà engrangés.
Enfin, il a exhorté les bénéficiaires à faire preuve d’engagement afin de tirer le meilleur profit de la cette formation qui exige la persévérance et surtout le professionnalisme.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct