Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Financements climatiques : La GIZ renforce les aptitudes des cadres africains pour le climat

Le secrétaire général par intérim du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Amadou Diallo, représentant le gouvernement malien, Camara Saloum, chef de la délégation mauritanienne, et leurs équipes, associées aux équipes du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) du Mali avec à sa tête Angel Djohossou et de la Mauritanie dirigée par Fadeal Novak, ont pris part, le 6 juillet 2018, à Radisson Blu de Bamako, à la cinquième réunion de la Commission tripartite Mali-Mauritanie-HCR. Il s’agissait pour les différentes parties, de passer en revue la situation des réfugiés maliens vivat en Mauritanie, conformément aux recommandations de la quatrième réunion tenue le 24 février dernier.

Selon le représentant du ministre de la Solidarité du Mali, des avancées significatives ont été faites dans certains domaines. Au plan des réformes politiques et institutionnelles, Amadou Diallo, a indiqué que la mise à disposition des gouverneurs des nouvelles régions de Taoudéni et Ménaka d’une enveloppe d’un montant de 1 800.000.000 de Fcfa pour la réhabilitation, la construction et l’équipement d’infrastructures de l’administration générale ; la promulgation de la loi instituant les autorités intérimaires et l’adoption du décret fixant les modalités de leur mis en place .

Il a aussi évoqué la prise en charge par le gouvernement des combattants des mouvements signataires, en attendant le démarrage effectif du processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) ; le démarrage effectif des travaux de la commission vérité, justice et réconciliation.

Selon lui, la troisième phase  du Programme d’urgence du Nord (PURD-RN), en cours d’exécution, contribuera certainement à accélérer le retour définitif de l’administration et des services décentrés dans les circonscriptions administratives  des régions concernées.

Les rapatriements sont en cours. A la date du 31 mai 2018, révèle Amadou Diallo, il a été enregistré 66747 personnes rapatriées ; 138018 réfugiés maliens dans les pays d’asile dont : 57327 au Niger ; 56475 en Mauritanie ; 24216 au Burkina Faso. Il y a eu le retour dans leurs localités d’origine de 526505 personnes déplacées internes.  « A la lumière des points inscrits au menu de cette rencontre, et au regard des résultats attendus, j’ose penser que nos travaux permettront de trouver des solutions durables au rapatriement des maliens. Et j’assure que le Mali soutiendra et confortera les actions en faveur de la paix et de la sécurité », a conclu Amadou Diallo.

La représentante du HCR-Mali, Abgel Djohossou, a salué les efforts de consolidation de la paix et de la sécurisation de l’ensemble de son territoire, de réconciliation nationale, d’amélioration de conditions d’accès à la justice et de développement de ses régions du Nord et du centre, par le gouvernement malien.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct