Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Fêtes de fin d’année : Pas de pétards ni de feu d’artifice

Vu la situation particulière que traverse notre pays cette année, nous devons  essayer de changer certains de nos comportement malsains. Parmi ceux-ci, il faut noter l’utilisation des pétards qui est une petite pièce d’artifice que l’on fait exploser soit pour produire un effet de démolition ou de rupture soit pour produire un bruit  pour signaler une réjouissance.

La réjouissance est la cause principale de ce phénomène dans notre pays et  est pratiquée  en général par les adolescents  et surtout  à l’approche des fêtes de fin d’année entre le 24 et le 31 décembre, aussi certaines personnes âgées s’adonnent à cette pratique. C’est ce qui est plus grave car si les jeunes utilisent les petites pièces qui fond moins de bruit, les plus âgée s’octroient les plus gros et plus cher qui fond d’énorme bruit, afin de signaler l’avènement du nouvel an, et certain de ces pétards ont un bruit qui ressemble bizarrement aux détonations des armés qui  aujourd’hui font énormément peur à la population. Les chasseurs l’ont compris, et lors de leur rencontre du mois dernier, il a été demandé aux membres des associations de ne plus tirer en l’air, toute chose qui est à saluer.

La responsabilité des commerçants

Il est vrai que faire le commerce  c’est de proposer sur le marché  un produit aux clients par rapport à la demande constatée  de sorte à faire un bénéfice. Mais toujours est-il que si cela va à l’encontre de la stabilité du pays, le bon sens étant le mieux partagé au monde nous recommandons à tous de faire énormément attention  et surtout que le pays traverse  un moment difficile nous avons interrogé certains commerçants.

Selon M. Sacko, un commerçant grossiste de pétards à la question de savoir s’il pense  à la situation que traverse le pays, très étonné mais par  fini il a compris notre préoccupation et nous a confessé ceci : «Je n’avais pas pensé à ça. C’est le ministère de l’intérieur ou le ministère du commerce qui devrait prendre cela en compte et avertir les commerçants… » Avant de terminer,  il nous a confié qu’il a  passé la commande d’une grosse quantité de pétards et de feu d’artifice depuis la chine.

 L’implication des parents

Certains jeunes peuvent ne rien comprendre de la situation actuelle de notre pays.

Donc il est à la responsabilité des parents de les faire comprendre que ce n’est pas le bon moment de faire exploser des pétards tout en les interdisant de les payer au marché. Il est nécessaire de comprendre que certains malintentionnés peuvent profiter de ces détonations pour faire leur sale besogne.  Aussi dans nos régions, cercles, et villages dans lesquels Bamako est toujours la référence.  N’oublions pas que ces faux frères du soit disant MLNA sont parmi nous partout au Mali, même si cela peut choquer certains. En tout cas,  le bruit de détonation n’est pas la bienvenue  en ce moment.

 La part des autorités

Les autorités ont une grande part  de responsabilité dans cette situation.  Cela à travers la sensibilisation en  produisant des spots publicitaires avec des messages claires, d’abord à l’endroit des jeunes, des commerçants avant qu’il ne soit trop tard. Encore une fois le bon sens doit prévaloir pour éviter le pire à notre pays.

Issa Kaba

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct