Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Festival Jazzy Koum Ben : Les femmes à l’honneur

« Les femmes dans le jazz et les musiques approchantes », c’est le thème de la neuvième édition de Jazzy Koum Ben, le festival international de jazz qui se tient à Bamako du 29 avril au 4 mai 2019. Contribuer à mieux faire connaître cette musique en atteignant un large public est l’un des objectifs de cette rencontre entre public, professionnels aguerris et apprenants passionnés.

 

Même si la programmation ne sera pas 100% féminine, les dames seront bien représentées à ce rendez-vous, désormais inscrit en bonne place dans l’agenda culturel malien. Marraine de  l’édition, la légende vivante du Bélédougou Mariam Bagayoko, icône de la musique traditionnelle malienne, à plus de 80 ans donnera sans doute beaucoup de leçons aux plus jeunes. Malgré leur présence massive dans la musique, les Maliennes sont peu nombreuses dans le jazz, explique Madame Zoé Dembélé, Présidente de l’association Nyon Kon Koum Ben, initiatrice du festival. C’est donc pour renforcer cette présence et appuyer « le rôle des femmes dans le processus de paix » que cette édition leur rend hommage.

Pour sa troisième participation, Fabrice Devienne, qui dirige une Masterclass cette année, fait le constat « d’une méconnaissance des grandes figures du jazz, même si la musique est présente. Il y a tout un travail au niveau de l’harmonie à développer ». En effet, il faudra, au-delà de la restitution de l’atelier présentée en clôture du festival, initier un projet à long terme de formation pour les apprenants.

Un « programme axé autour de l’ouverture harmonique, vers des accords plus complexes et des gammes d’improvisation tout en douceur », ajoute M. Devienne. Les jeunes sont « demandeurs » et les artistes invités contribuent au rehaussement du niveau et au renforcement de la culture, estiment les organisateurs. C’est pour répondre à cette attente qu’une journée dédiée à l’éveil musical est aussi au programme de ces quelques jours de synergie autour du jazz, au cours de laquelle des élèves seront « sensibilisés » à ses sonorités dans leurs établissements.

La diversité des espaces qui accueilleront les différents moments du festival sont une invitation à partager et à faire  appréhender ce rythme. Du Musée de la femme Muso Kunda, lieu de célébration de la Journée internationale du Jazz de l’UNESCO, le 30 avril, au Club Africa, en passant par l’Institut français du Mali et le Conservatoire Multimédia Balla Fasséké Kouyaté, le public vivra « la synergie de travail et de création » qui sert de creuset au « foisonnement  artistique et culturel » du Mali, selon Patrick Giraudo, le Directeur de l’IFM.

Journal du mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct