Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Festival des masques et marionnettes de Markala Sous le thème de « l’éducation des enfants sous le N’Domo »

Markala a vibré du 01 au 5 Mars sous son Festival des Masques et Marionnettes. C’était sous le parrainage de son excellence Dioncounda Traoré, présidé par le secrétaire général du ministre de la culture en présence du Chef de Cabinet du président de la république M.Bou Touré, du maire de la commune rurale de Markala M. Adama Siby.

acte sept festival théâtre danse culture chanson musique marionnette masque Kanaga chrétiens croix

Il a été organisé par le club de Markala, présidé par Bass Camara, le Directeur du Festival M.Fodé Moussa Sidibé et piloté par Paul Ismael  Boro. Cette 20ème éditions avait comme thème « l’éducation des enfants sous le  N’Domo »est un thème qui parle de  l’importance et le rôle  des N’Domos dans l’éducation des enfants.

Le  festival de Markala  est l’un des premiers festivals au Mali, il s’est fait différencier des autres à travers des innovations qui sont la représentation des animaux sauvages, domestiques et aquatiques dans les bois et masques.

Du 01 au 5, Markala a vibré sous les chants, les danses des masques et marionnettes mais aussi d’animation musicale et de débat sur le thème du festival.

Après les salutations des notables de Markala, une lecture de coran a été faite suivie des sacrifices dans la famille de l’initiateur du festival qui est  Feu Pr Abdoullaye Diop.

Les festivaliers ont eu droit a visité les lieux  touristiques de Markala à savoir, le pont barrage, le tombeau de Diarradjan Diarra, de Bambougou N’Dji Coulibaly et de l’écluse de Thio entre autres.

A la veille l’éminent chanteur du N’Dosso GoniSekouba  Traoré et les Chasseurs de la commune ont émerveillé  le public à travers leur don naturel.

A l’ouverture le tout nouveau maire M. Adama  Siby, après avoir souhaité la bienvenue aux festivaliers s’est réjouit de la tenue de ce festival qui est devenu un chalenge pour tous les fils de cette localité. Selon lui, le FESMAMAS permet  au monde entier de découvrir la culture Markalaise. Il dira que, le festival des masques et marionnettes de Markala est un moyen de réconciliation et  un brassage de  peuple.

Les autres intervenants de la ville ont tous remercié les partenaires pour leur accompagnement et les autres pour leur présence. Ils diront que le festival des masques de Markala est entré dans le patrimoine de Markala. Selon eux, c’est un festival qui est devenu international à travers la présence et l’implication de certains pays occidentaux et africains. Ils ont demandé à tous les Markalais de s’impliquer davantage pour améliorer ce festival qui est l’un des plus anciens du pays.

En effet les organisateurs à travers le maire, ont remis une attestation de mérite au président Dioncouda Traoré parrain de la cérémonie. Ils l’ont remercié pour son attachement à la culture de Markala témoigné par sa présence depuis le début du festival à nos jours.

Par ailleurs, le représentant du président de la république M. Bou Touré chef de cabinet dira qu’il est venu témoigner l’importance que le président accorde à la population de Markala à travers ce festival.

De sa part le secrétaire général du ministère de la culture M. Andogoly  Guindo soulignera que, les festivals constituent un moyen de protection et de promotion de la culture malienne.  Il dira que, c’est la culture qui fait l’identité d’un peuple. Toutefois il a demandé aux jeunes de Markala de s’intéresser davantage à cette culture parce qu’elle fait l’homme.

  1. Guindo rassure les Markalais que son Ministère ne ménagera aucun effort pour les accompagner.

« L’éducation des enfants sous le N’Domo » est une institution traditionnelle bambara qui  concerne les enfants avant l’âge de la circoncision. Les N’Domo constituent cinq classes à savoir : le Jara (le lion), le N’Tori (crapeau), Konon (l’oiseau), Kami (la pintade), Wulu (le chien). Le conférencier M.Fodé Moussa  Sidibé a développé toutes les classes du N’Domo. Durant les cinq jours, les différentes troupes venues à l’intérieur comme de l’extérieur  se sont succédé au même moment que l’affluence était au bon point au niveau de l’espace d’exposition des objets d’arts artisanal et autres.

La cérémonie a été clôturée par une course de pirogue à Kirango accompagnée des mots de remerciements aux invités et aux partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette édition.

Yougo

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct