Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Facebookan: affaire d’Etat ou coup bas politique ?

Entre les partisans du régime et les opposants, les prises de positions sont nettement tranchées. Tandis que les premiers exigent la restitution des 4 véhicules que la Direction général de l’Administration des Biens de l’Etat (DGABE) réclame à l’ex-ministre de l’Economie numérique et de la communication, Me Mountaga Tall, qu’ils accusent de dissimulation, voire de vol.

Les partisans de l’avocat eux dénoncent une méthode stalinienne de mise en accusation: jeter l’adversaire en pâture à l’opinion, en l’occurrence les réseaux sociaux qui deviennent juge et bourreaux. Où est la vérité dans tout ça ? Le ping-pong entre l’ancien ministre et l’Etat, via la DGADE et le MENC édifie-t-il sur cette affaire qui passionne et envenime les réseaux sociaux ? Voilà la trame du Facebookan de ce lundi.

Mamadou Baba Traore Vous avez publiez cette lettre confidentielle, où est la confidentialité ? C’est très surprenant qu’une lettre confidentielle de la République traîne entre les mains de n’importe qui. En même temps, vous y publiez aussi la réponse de Mountaga.

Oumar Barou Coulibaly Combien de personnes possèdent les biens de l’État ? C’est parce qu’ils ne soufflent pas aujourd’hui à la même trompette que Mountaga Tall.

Seyni Coulibaly Décevant ! J’en suis vraiment navré pour la gestion de mon pays, pourquoi et comment les affaires si discrètes d’un pays se vendent comme de l’arachide à vendre au grand marché de Bamako ? Mon Dieu, que l’État du Mali veuille à ce que les responsabilités soient situées sur cette affaire. L’État n’a pas besoins de se faire focaliser sur le réseau social pour répliquer en cette manière avec une tiers personne, non ! Non jamais au grand jamais, mon pays a plein des instruments de recours pour toute réclamation et ou pour toute infos adressant à une tiers personne en plus forte raison un ancien ministre. Hélas, mon grand Mali.

Ousmane Kola Daou Pourquoi un tel amateurisme dans l’Administration et une telle méchanceté des Hommes. Qu’est-ce que Me Mountaga Tall ne mérite pas dans ce Pays, Père Fondateur de la Démocratie Malienne. C’est vraiment déplorable

Modibo Kadjoké ancien Ministre:
«Quand tu trouves le vautour en train de dévorer un corps humain, dis « quitte notre corps ! » dit une sagesse bien de chez nous.
Hier, c’était le brouillage d’une radio, aujourd’hui c’est la légèreté ou l’incompétence d’un cadre doublé d’une volonté de salir un citoyen, Me Mountaga_TALL.
A qui le tour la prochaine fois ?
Dans les deux cas, le Premier Ministre, chef du Gouvernement, Soumeylou_Boubeye_MAIGA, acteur majeur de mars 91, est interpellé. Il doit apporter la preuve de la sincérité du combat de sa vie qui a fait sa renommée : la protection des droits fondamentaux du citoyen.
Une enquête transparente sera justice.
Je suis outré par le silence assourdissant de tous les « démocrates et patriotes sincères ».
Qu’est-ce qui nous arrive ?

Sada Keita : C’est vraiment ridicule de ta part ou je dirais même que ça relève de la pitrerie de t’entendre parler de défendre l’argent du contribuable malien. Tu es vraiment hypocrite. Depuis quand tu te portes en défenseur de la bonne gestion de l’argent du contribuable malien ? Tu n’es pas sans savoir que le vol se fait dans nos administrations et à tous les niveaux en complicité avec les plus hautes autorités du pays et toi tu n’en as jamais dénoncé en toute objectivité. Tout le monde est au courant que lorsqu’on est avec le pouvoir on vole l’État jusqu’à fatigué sans être interpelé. Tu n’es pas sans savoir aussi que tous les ministres sortants du dernier gouvernement sont partis avec une 4×4 V8. Bref c’est juste une affaire politique. Soit tu restes avec nous et nous allons continuer ensemble à sucer le sang des pauvres citoyens, soit on te détruit, c’est juste ça.

Bobbo Bouhaya : Me Montaga TALL que je ne connais du reste pas, a produit un écrit par lequel il dément avoir en sa possession ces véhicules incriminés. Cet écrit est bien argumenté et précise la destination des dits véhicules. Vous prétendez que le Ministre n’est pas en accord avec cette argumentation. Qu’il produise lui aussi un écrit. Ce n’est pas à Ali24 de se faire porte-parole du Ministre contre son prédécesseur.

Barakuda Djittey : Bonsoir excusez-moi, svp lesdits véhicules ont été mis à la disposition de Maitre TALL par bordereau de réception en son temps par l’entremise du comptable matière qui a les documents de départ après le départ de Maitre, l’existence de ces véhicules doit être mentionnée dans le document de passation qui est chez le comptable matière et si vous voyez que les biens de l’Etat cherche à recouvrer ces véhicules-là, c’est parce que chez le comptable matière les véhicules-là depuis la sortie faite pour Maitre ne sont plus sous la gestion du comptable parce que les biens de l’Etat c’est partant d’un rapport qu’ils ont su que jusqu’à présent les véhicules sont avec Maitre ou sous sa garde.

Hermann Didier Sangaré: Pour mentir, les autorités doivent être capables de mieux mentir que ce coup de débutant.
Et puis si c’était vrai, pourquoi attendre plus de 8 mois pour réclamer ces véhicules pourquoi?
Donc, on doit même sanctionner ceux-là qui ont ressorti ce dossier seulement maintenant.
Quel État

Bakary Kanté : Si le président brade les biens de l’Etat en offrant combien de véhicules V8 à n’importe qui certains ne peuvent même pas faire l’entretien et il doit rendre compte au peuple ces véhicules qui ne l’appartient pas ou bien parce qu’il est le président soyons sérieux

Cheick Hamala Kourouma : C’est facile de critiquer alors qu’on est tous pourris ici. Le Mali ne va jamais avancer si on reste sur les critiques. La population est pourrie jusqu’aux os, c’est facile d’accuser les dirigeants. On va mourir ainsi.

Abdramane Maiga : Si je suis à la place du Ministre de la justice Garde des sceaux.
Je donnerai une correction à toutes personnes ayant dévoilé les secrets professionnels.

Ammy Baba Cissé: « Sur 375 véhicules, seulement 73 ont été immatriculés. Le reste a été généreusement offert à des tierces personnes. J’ai tous les numéros des véhicules, leurs marques et leurs prix. » Me Mohamed Aly Bathily.

Aguibou Bouare : Qu’a-t-il fait à l’époque (quand il était ministre) ce Bathily pour dénoncer cet acte?

Soulmoussa Sidibe : l’Etat ne s’intéresse pas à ça. Il a 5 véhicules chez Mountaga TALL ; il cherche à récupérer ces véhicules d’abord sur les réseaux sociaux. C’est une affaire d’État et ça fait partie des priorités. Donc silence l’Etat est en actio

Cheick Sidibé : Mountaga dit: «Je n’ai pas quitté le Ministère avec une aiguille. Je suis blanc comme lait de vache». Alors que lui voulez-vous ? Arrêtez de nous distraire. Et les dizaines de véhicules, propriété du Mali, qui sont dilapidés? Vraiment, respectez-nous bande de pantins. Connaissant l’homme pour l’avoir pratiqué en un moment donné, je suis formel. Il ne garde par devers lui aucun véhicule de l’État. Dites autre chose.

Aly Barry: Au vu des avis discordants, je pense que ces épingles ne sont pas encore solides mais je déplore d’ores et déjà le caractère non confidentiel du document.

N’to Keffa Diarra: EN TOUT CAS, MAÎTRE MOUNTAGA TALL N’A JAMAIS ÉTÉ MÊLÉ À UNE AFFAIRE DE DÉTOURNEMENT.
VOUS FEREZ MIEUX D’ALLER RÉCUPÉRER NOS 92 MILLIARDS DE FCFA TRANSFÉRÉS HORS DU MALI EN 5 ANS POUR ACHATS D’IMMEUBLES.

Hiromi Arsène Kamate: Ce régime est pire qu’Ebola. Un réseau de vampire. À quoi bon vouloir salir le monsieur qui a bien gérer son ministère ? Sûrement ils ont dû détourner ces véhicules pour leurs maîtresses.

Badara Aliou Diakité: Cette affaire n’est pas claire… sinon, à son rang, il n’avait pas à réagir sur les réseaux sociaux…… donc une part de vérité s’impose..

Moussa Sidibe : Me, vous êtes un des pionniers de la démocratie malienne, vous ne pouvez jamais vous permettre de faire ces actes indignes. Me TALL reste une référence au Mali quoi qu’on dise !

Aminata Ouédrago : Un des véhicules en possession de la belle fille de Mountaga Tall.
Ôté garagi ye oh ! Ramenez notre mobili sissan sissan.

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct