Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Face aux rumeurs de la vente au Mali d’une qualité de riz fabriqué à base de plastic : L’Etat a renforcé le contrôle sur le riz importé

Suite aux rumeurs  relatives à la vente sur les marchés maliens d’un riz supposé fabriquer à base de plastic, le ministère du Commerce, dans le souci de protéger les consommateurs maliens, a pris, à travers la Direction Générale du Commerce et de la Concurrence, des mesures qui renforcent le contrôle autour du riz importé. Lors d’un point de presse qu’il a animé, samedi dernier, à son bureau, le Directeur Général du Commerce et de la Concurrence, Modibo Keïta, a appelé les consommateurs au calme et à la sérénité. Selon lui, cette question fait l’objet d’un suivi très strict de la part  de l’Etat.

riz-cereale-aliment-plastique-caoutchouc

Occasion pour le conférencier de rappeler le contenu de sa lettre circulaire N°002-MC-DGCC en date du 12 Mai 2017 ; une correspondance du Directeur Général du commerce et de la concurrence  qui invite les Directeurs régionaux du commerce, de la consommation et de la concurrence de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et du District de Bamako, à «prendre des dispositions pour renforcer le contrôle de qualité du riz importé…».  Pour le conférencier, à l’effet d’avoir la situation exacte du riz suspecté, des équipes d’enquêteurs de la DGCC sont depuis plusieurs jours déployées sur le terrain. «Les investigations ont mené à un vendeur de riz (grossiste) à Kalaban Coro. La boutique contenait 25 tonnes du riz incriminé ; la boutique en question a fait immédiatement l’objet d’une saisie conservatoire et placée sous scellé», a indiqué le Directeur Général du Commerce et de la Concurrence. Qui précise qu’il s’agit d’une situation que nos autorités, au plus haut niveau, sont entrain de suivre. Pour M Keïta, à ce stade, des échantillons de ce riz (saisi) sont entrain d’être analysés au niveau du laboratoire national de la santé, afin, dit-il, de savoir s’il s’agit d’un riz à base de plastic ou non. «D’ici là, on a pris des dispositions pour que ce riz ne soit vendu sur aucun marché sur le territoire national», a conclu le Directeur Général du Commerce et de la Concurrence. Comme pour dire que les  consommateurs peuvent garder leur tranquillité.

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct