Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Face à l’affrontement entre les étudiants de la FDPRI : Le SG Willy a évoqué les mesures sécuritaires prises

Suite à l’affrontement du 19 juin dernier, sur la colline du savoir de Badalabougou dans la Faculté de Droit Privé, qui a enregistré une cinquantaine blessés très graves, le Secrétaire général de la Coordination nationale de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali(CN-AEEM) a fait un rappel sur les dispositions des deux mesures de sécurité prises par le comité directeur de l’AEEM lors du 24ème congrès de l’AEEM qui s’est tenu du 28 et 29 Décembre 2016.

abdoul salam togola secretaire general aeem journee memorial monument mort Martyrs

S’agissant des mesures de sécurité qui sont l’interdiction des ports d’armes et le respect permanemment des règlements intérieurs des universités et des écoles pour lutter contre l’insécurité dans les espaces scolaires et universitaires.

Abdoul Salam Togola wili aeem

Pour le coordinateur, Abdoul Salam Togola dit Willy, il y a un problème d’approche vis-à-vis de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali jusqu’à présent, ce sont des préjugés qui suivent toujours l’AEEM à travers les incidents passés, ce sont des incompréhensions des uns et des autres sur le vrai comportement de l’AEEM actuelle.

Toujours selon lui, « L’AEEM est en pleine phase de redressement générale sur tous les plans pour lutter contre les violences faites en milieu scolaire et revendiquer les intérêt moraux et matériels des étudiants.

Notre objectif  final est de protéger nos jeunes frères et sœurs contre  toutes violences et de rassurer nos parents, les administrateurs des écoles ainsi de prouver aux autorités maliennes que nous sommes le reflet total de la jeuneuse malienne ; mais qu’ils sachent également que l’éducation de nos jeunes frères et sœurs doivent commencer depuis leurs familles».

Au terme de son intervention, il a affirmé qu’ils sont à la recherche de ceux qui ont posés ce dégât inimaginable dans cette période à la FDRI et qu’il compte jusqu’à présent sur les étudiants pour le respect total de ces deux dispositions de sécurité. Il a aussi fait savoir que quiconque sera surpris avec une arme dans un espace scolaire sera automatiquement mis à la disposition des services de sécurité pour une poursuite judiciaire ; de plus, celui-ci sera suspendu ou  renvoyé de l’école.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct