Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Le gouvernement piégé

Apres les jeunes de Bamako et les habitants de Kayes, c’est au tour du  leader de la Ligue pour la justice et des droits de l’homme de réclamer des explications sur  le communiqué conjoint signé le 11 décembre dernier par  le gouvernement et l’Union européenne. Si pour Maître Amadou Tieoulé Diarra, ledit communiqué  « n’a rien de contraignant », Il dira quelques part qu’ « un piège a été tendu au Mali »  et prévient que  « dans la réalité, il y a des documents officiels qu’on présente au peuple mais également des annexes que l’on ne montre pas aux gouvernés ».

ibk-ibrahim-boubacar-keita-president-modibo-keita-premier-ministre-chef-gouvernement-pm

Le célèbre avocat conseille que « pour calmer définitivement les esprits, il propose que le Mali et l’Union européenne publient séparément tous les documents qui ont été signés par les deux parties ».  Comme pour dire que les explications jusqu’ici données par le gouvernement ont du mal à convaincre et les critiques viennent autant des ministres eux-mêmes que du parti présidentiel, le RPM dont l’un des leaders a dénoncé un manque de pédagogie.  Décidément, les temps sont durs pour l’exécutif qui ne pourra pas étouffer tous ses ordres de missions officielles d’identification des Maliens en situation irrégulière en Europe, fuités sur les réseaux sociaux.

DAK

Source :l’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct