Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : La promotion d’un mauvais exemple

L’ex-Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga abhorrait ce qu’il appelait les militants des partis au pouvoir au RPM. Il ne pouvait donc nullement composer avec des gens comme Zoumana Mori Coulibaly (ministre du Développement local dans le gouvernement SBM), réputé être de tous les partis au pouvoir et avec toutes les personnalités susceptibles d’accéder au pouvoir.

L’homme fut ainsi du clan de Soumeylou Boubèye Maïga à l’Adéma/PASJ. Il avait d’ailleurs payé les 5 millions de F CFA de caution de celui-ci aux primaires de ce parti avant de se ranger du côté des pro-ATT en 2002. En 2012, sûr de la victoire de Modibo Sidibé, il s’était fait le pionnier des Fare/An ka wuli, avant d’abandonner ce parti qui venait d’ancrer son action dans l’opposition au président IBK. Dès lors, il devient évident que ni IBK ni SBM ne font confiance à un tel homme que pour des calculs politiciens.

Tout de même, c’est la promotion des mauvais exemples qui continue…

DAK

Source: L’indicateur du Rénouveau-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct