Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Fillon rassure IBK

Alors que l’on redoutait la fin de la mission des forces françaises au Mali avec le départ de François Hollande du pouvoir en 2017, son potentiel successeur, le vainqueur de la primaire de la droite et du centre, a tenu vite à rassurer les chefs d’Etat des pays du Sahel, précisément le Mali où les Français sont militairement engagés depuis 2012 dans la lutte contre le terrorisme .

francois-fillon-france-commandant-malien-felix-diallo-foyer-aire-armee-malienne-soldat-militaire

En effet, Français  Fillon en a surpris plus d’un en consacrant au Sahel sa première sortie internationale de candidat les 17 et 18 décembre derniers. Même si l’ancien Premier ministre ne connaissait pas le président de la République jusqu’à cette  date,  il lui a laissé une très bonne impression et lui a surtout promis le maintien de l’effort français dans la lutte contre les jihadistes. “Fillon nous a rassurés, car il nous a dit que, s’il était élu, la France ne diminuerait pas son effort de guerre au Sahel”, a confié  un proche d’IBK à nos confrères de RFI.

Une bonne nouvelle par ces temps de morosité surtout que la tâche est hors de portée de nos forces armées et de sécurité en reconstruction.

DAK

Source : L’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct