Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Emmanuel Macron, le Sahélien

Dimanche 2 juillet, les Français vivant au Mali ont pu rencontrer leur président fraichement élu mais déjà bien imprégné du contexte malien, sahélien et du rôle que la France entend y jouer.

ibk ibrahim boubacar keita chef etat mali reunion sahel issoufou niger deby tchad mohamed ould abdel aziz rock marck christian kabore burkina emmanuel macron president france

C’est un Emmanuel Macron déterminé qui s’est adressé à eux.

Sur la pelouse de la résidence de France, une communauté française triée sur le volet a accueilli le Président Macron ce dimanche dans une atmosphère détendue mais à la hauteur de l’événement. En marge du sommet extraordinaire des chefs d’États du G5 Sahel, le président français a tenu à rendre hommage à ses compatriotes du Mali qui n’ont « pas été épargnés par les coups durs, les tragédies » depuis 2012, au premier rang desquels, le terrorisme. Rencontre préliminaire à un discours tout en solennité, Emmanuel Macron s’est d’ailleurs entretenu avec les Français présents au Campement Kangaba lors de l’attaque du 18 juin dernier.

Parmi les risques auxquels sont confrontés les ressortissants français, celui de des enlèvements a été rappelé par le président Macron qui a assuré que tous les services de l’État étaient mobilisés pour retrouver Sophie Pétronin, travailleuse humanitaire enlevée à Gao en décembre 2016. Après de longs mois sans nouvelles et alors que la famille de l’otage déplorait l’inaction du gouvernement français, c’est justement la veille, samedi 1er juillet, que la première preuve de vie de ce médecin nutritionniste qui vivait dans la cité des Askia depuis la fin des années 90 et dont le rapt n’avait jusqu’alors pas été revendiqué, a été transmise par le groupe djihadiste responsable de son kidnapping dans une vidéo où on la voit, visiblement fatiguée, avec d’autres otages occidentaux.

Devant un parterre fourni d’acteurs du secteur privé, de militaires, de membres de la coopération ou d’ONG, Emmanuel Macron a assuré que la France resterait engagée au Mali « aussi longtemps qu’il le faudra ». Il a salué bien sûr les 4 000 hommes de l’opération Barkhane sur le terrain. Mais pour la France il s’agit aussi d’accompagner les forces armées maliennes et régionales, tout particulièrement la force conjointe du G5 Sahel dont la création était l’objet du déplacement du chef d’État français à Bamako. Comme il l’avait détaillé dans la matinée lors d’une conférence de presse avec le Président Ibrahim Boubacar Keïta, l’accompagnement français sera avant tout matériel et opérationnel.

Mais « cet engagement militaire ne suffit pas. Il nous faut gagner dans la durée, la paix, la stabilité ». Pour le président français, la bataille contre le terrorisme se gagnera aussi en s’attaquant aux facteurs favorisant son expansion comme le déficit d’éducation, les dérèglements climatiques ou les freins au développement économiques. Ainsi, la France souhaite renforcer son engagement au Mali en matière de développement. À la demande d’Emmanuel Macron, l’Agence française de développement va donc engager 200 millions d’euros sur les années à venir en plus de ce qu’il est actuellement prévu dans les différents programmes au Sahel. Mais il souhaite aller encore plus loin en « changeant de méthode ». Dans une attitude ferme et volontariste, il a annoncé la création de l’Alliance pour le Sahel qui sera dédiée à la coordination des actions et politiques de développement qui sont souvent menées de façon disparates et parallèles, d’une coalition des grands bailleurs « pour faire la différence sur le terrain » notamment en matière d’éducation, d’énergie en particulier renouvelable, d’agriculture et d’élevage.

C’est un discours complet, abordant toutes les préoccupations de la communauté française et tous les enjeux de l’accompagnement politique et militaire de la France au Mali que le chef d’État français a tenu avant de se livrer à un bain de foule et d’aller au contact direct des Français venus le rencontrer.

Source: journaldumali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct