Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Emmanuel Adebayor prévient les Éléphants : « Vous serez face à des chiens enragés à la CAN »

Dans un entretien accordé à la presse, le capitaine de la sélection du Togo, Emmanuel Adébayor Shéyi, avertit tous ceux qui se dresseront sur le chemin des Eperviers du Togo à la CAN 2017 au Gabon. Les Eléphants de Côte d’Ivoire en tête.

emmanuel-adebayor-joueur-footballeur-togolais

L’équipe médicale de la sélection de Côte d’Ivoire va devoir pourvoir sa boîte à pharmacie de plusieurs médicaments antirabiques, dans la perspective du premier match des Éléphants contre les Éperviers du Togo, le lundi 16 janvier 2016, à Oyem (Gabon). Car, ce jour-là, les Ivoiriens seront certes face à des Togolais, mais auront affaire à des adversaires qui cachent en eux des « chiens enragés ».

L’information vient du capitaine de la sélection du Togo, Emmanuel Adébayor Shéyi. Dans un entretien accordé au confrère béninois, La Nouvelle Tribune, Adébayor avertit, à mots couverts, les pays qualifiés de grande nation de football, y compris la Côte d’Ivoire, son adversaire dans la poule C : « C’est vrai que, quand on regarde les pays qualifiés, on fait partie des tout petits. Il ne faut pas se voiler la face. Quand je vois l’équipe d’Algérie, du Sénégal, du Ghana, de la Côte-d’Ivoire, c’est vrai que sur papier, on n’est pas les meilleurs. Mais, il y aura peut-être 11, 18 ou 23 chiens enragés à la Can et ce sera les Togolais », a dit la star togolaise. Le message est clair comme l’eau de roche.

Poursuivant sur sa lancée, il a eu recours à la méthode Coué pour lever un coin de voile sur les ambitions du Togo à cette CAN, à savoir soulever le trophée continental au soir de la finale : « L’année où la Zambie a gagné la Can, elle n’avait pas une équipe pour gagner la Can. L’année où le Nigéria a gagné la Can, Nigéria, à par Victor Moses qui est en ce moment l’un des meilleurs joueurs africains et Michael Obi. Le Nigéria  n’avait pas l’équipe pour gagner la Can mais il l’a fait. Et pourquoi pas les Togolais ? Donc, ça veut dire que, si on se motive, si on croit à notre destin, on peut le faire. Ce qui me motive encore plus, je vois que tous les joueurs veulent rentrer dans l’histoire de leur pays. On le sait, c’est quelque part coincé dans notre petite tête en sachant que, si on gagne la Can, les Togolais savent, on nous aime ou on nous déteste, on rentre dans l’histoire. C’est une obligation. Et personne ne peut l’effacer. Donc, je pense que c’est dans ce but qu’on va à la Can pour rentrer dans l’histoire, pour pouvoir toucher l’histoire de notre pays ».

Tous les adversaires du Togo sont prévenus.

Source : linfodrome

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct