Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Élection présidentielle de 2018 : l’offre politique de Ras Bath aux futurs candidats

Le célèbre porte-parole du Collectif pour la défense de la République, Ras Bath, a donné quelques indices sur l’offre politique qu’il compte soumettre aux candidats à l’élection présidentielle de 2018. Notamment la valorisation et la consommation de nos produits locaux. C’était à la faveur du lancement de sa campagne alternance 2018 «ma carte Nina, mon arme», le mercredi 6 août, au Carrefour des jeunes.

youssouf mohamed bathily ras bat voiture vehicule tournee

Pour le porte-parole du collectif pour la défense de la République, Ras Bath, l’objectif de cette campagne est d’informer et de sensibiliser le citoyen en âge de voter, de pouvoir s’inscrire sur les listes électorales. Selon lui, il existe actuellement un million de Maliens en âge de voter qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales. À l’en croire, selon la loi portant organisation des élections au Mali, la révision du fichier électoral se déroule du 1e octobre au 31 décembre. Mais, dans cette période de révision, celle consacrée à l’inscription se passe du 1er au 31 octobre.

mohamed youssouf bathil rasbat collectif cdr discours

«C’est une campagne citoyenne civique qui s’inscrit dans le devoir citoyen conformément à la constitution du Mali à partir de laquelle nous pensons toucher au maximum de Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur. L’une des garanties de transparence d’une élection, c’est de permettre la participation massive de tous les citoyens en âge de voter», a déclaré Ras Bath. Il a aussi expliqué que le 2ème volet de cette campagne porte sur la radiation des personnes décédées sur le fichier électoral et le nettoyage de la liste électorale des personnes qui font l’objet de condamnation, d’infractions qui leur font perdre le droit de participer au vote.

Concernant la rumeur de sa candidature en 2018 et son soutien à un candidat, Ras Bath a été clair : «Je ne suis pas candidat et je ne soutiens personne. Le Cdr n’a pas dégagé un candidat, mais nous sommes logiques et conséquents avec nous-mêmes. Nous assurons l’alternance qui veut dire que nous avons évalué la marche de la République, la gestion des affaires et nous avons constaté des dégâts, des dysfonctionnements, des mauvaises pratiques. Nous aspirons à de bons comportements, à de bonnes pratiques pour une meilleure condition de vie des Maliens. Nous allons probablement faire une offre politique publique sur tous les aspects de la vie des Maliens…», a-t-il déclaré.

Dévoilant quelques indices de cette offre politique, Ras Bath mentionne que le candidat doit s’engager, lorsqu’il est atteint d’une maladie, à se faire soigner dans les hôpitaux du Mali. Selon le porte-parole du Cdr, cela aura l’avantage de rehausser la crédibilité et la qualité des services de soins au Mali, d’inciter d’autres citoyens à venir se soigner au Mali  et d’amener les dirigeants à penser à équiper les hôpitaux. Autre indice donné par Ras Bath, c’est la consommation de nos produits artisanaux par le gouvernement lui-même, en termes d’équipements de bureaux  des différents services publics.

Parlant du bilan du président IBK, Ras Bath a indiqué que suivant les indicateurs reconnus dans le monde, à savoir la qualité de l’eau offerte aux populations, la qualité des soins, le pouvoir d’achat, après 4 ans de gestion du président IBK, le Malien vit très mal. «Sur le plan de la bonne gouvernance,  la sécurité,  l’éducation  etc., ça ne va pas. Le bilan est catastrophique, lamentable et regrettable», a-t-il conclu.

Diango COULIBALY

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct