Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Élection présidentielle 2018 : La CNDH se prononce sur des hauts et bas

Communiqué de presse N°019-2018-/CNDH

Dans un communiqué en date du mardi 31 juillet 2018, La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a précisé qu’elle suit de près le processus électoral en cours au Mali. Elle a déployé des observateurs dans de nombreuses localités. Sur la foi des constats et autres observations, elle s’est exprimée. Lisez le communiqué.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) suit de près le processus électoral en cours dans notre pays. Elle a déployé des observateurs dans de nombreuses localités. Sur la foi des constats et autres observations à ce stade du processus, la CNDH :

félicite les populations, les acteurs politiques et la presse pour le déroulement paisible de la campagne électorale ;

félicite les électeurs pour le dévouement et le sens civique manifestés à l’occasion du scrutin du 29 juillet ;

félicite les observateurs nationaux et internationaux pour leur engagement et leur implication appréciables;

félicite le Gouvernement et la CENI pour l’organisation globalement réussie du scrutin dans un contexte sécuritaire extrêmement difficile ;

déplore la polémique suscitée sur l’utilisation du fichier électoral et les plaintes relatives à l’absence de cartes d’électeurs non retirées par leurs titulaires dans les bureaux de vote ;

regrette les dysfonctionnements constatés dans certains bureaux au démarrage du scrutin et l’absence de vote dans au moins 716 bureaux selon des sources officielles privant ainsi des milliers de citoyens de l’exercice de leur droit constitutionnel de vote ;

invite les populations et les acteurs politiques à attendre dans le calme et la sérénité la proclamation officielle des résultats et les exhorte à porter devant l’instance habilitée toute contestation éventuelle relative à l’élection et à s’abstenir, par conséquent, de toute manifestation susceptible de conduire le pays dans une crise post-électorale ;

encourage les honorables juges de la Cour Constitutionnelle à respecter et à faire respecter le choix exprimé par le peuple en  s’acquittant de leurs missions avec rigueur, honneur, responsabilité  et probité.

Pour la CNDH, la prévention des troubles sociaux, notamment celle de toute crise post-électorale est une responsabilité partagée et relève d’efforts collectifs organisés.

Bamako, le 31 juillet 2018

Le Président

Dr Malick COULIBALY

Source: Maliactu.info

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct