Effort de guerre : Le RDA joue sa partition

La famille de l’US-RDA a fait le point de son plan de campagne de soutien à l’effort de guerre, lancé le 20 janvier dernier. Le mardi 26 février 2013, devant un parterre de journaliste, les responsables de la grande famille l’US-RDA ont fait le point sur leur plan de campagne de soutien à l’effort de guerre. Cette campagne du mouvement a été lancée suite à la cérémonie commémorative du 52e anniversaire de notre vaillante armée.

L’US-RDA a adopté un plan de campagne à travers la ville de Bamako et à l’intérieur  pour apporter son soutien aux soldats maliens et alliés au front.
Pour le président de l’association Moussa Traoré, « face cette crise multidimensionnelle, imposée à notre pays, avec son cortège de détresse, de viols, d’amputations, de profanations de mausolées, de déplacés et réfugiés, notre Association étant perçue comme le pionnier de l’indépendance nationale ne doit rester en marge. C’est ainsi que nous avons décidé de nous regrouper pour lancer le présent appel à toutes les composantes de notre société tous ceux qui de l’intérieur et de l’extérieur, se reconnaissent dans les idéaux des présidents Mamadou Konate, Modibo Kéita, Mahamane Alassane Haïdara et leurs compagnons ».
Cet appel vise aussi à donner un soutien moral aux soldats du front, aux blessés et à leurs familles. Pour le succès de cette opération, les cadres ont mis en place  un point focal avec un  guichet unique au Mémorial Modibo Kéita.
Nabila Ibrahim Sogoba

 

Contribution à l’effort de guerre:
Des médicaments et dispositifs médicaux d’une valeur de 143,8 millions offerts par l’OMS 
 
À travers sa représentation nationale, l’Organisation mondiale de la Santé (l’OMS), a remis hier au ministère de la Santé une importante contribution en médicaments et dispositifs médicaux. Réceptionnés, dans les locaux de la direction de la pharmacie et des médicaments, par le ministre de la Santé, ce don est destiné à faire face à la situation humanitaire et sanitaire au Nord du Mali.

Le ministre de la Santé, Soumana Makdji, a reçu hier des mains du représentant résident de l’OMS au Mali, Dr Fall Ibrahima Socé, un important lot de médicaments et de dispositifs médicaux d’une valeur de 143 864 383 F CFA. C’était en présence de plusieurs chefs de services rattachés du département don le DG de la direction de la pharmacie et du médicament (DPM), Pr Bénoît Yaranga Koumaré. Certes modeste dans sa forme, cette cérémonie était d’une importance remarquable dans le fond.
D’une valeur de 143 millions 864 383 F CFA, ces produits se composent de : deux (2) kits complets choléra (SRO, antibiotiques, solutés et dispositifs médicaux) ; deux (2) kits complets de chirurgie : besoin moyen de trois mois d’un hôpital intermédiaire, dispositifs complets ; vingt et un (21) kits de base paludisme : prise en charge du paludisme simple (CTA, quinine comprimés, tests de dépistage rapide et dispositifs nécessaires).
Il y a également neuf (9) kits de préventions post exposition au VIH : ARV et nécessaires pour la prévention post exposition ; cent onze (111) kits de médicaments de base : médicaments de base pour un besoin de 3 moins dans une population de 1000 habitants dans les centres de santé périphérique ; un (1) kit supplémentaire : médicaments et dispositifs médicaux pour usage d’agent qualifiés ; un (1) kit Trauma B : dispositifs médicaux et matériels pour la prise en charge traumatologique pour un besoin moyen de 3 mois d’un hôpital intermédiaire.
Trois kits santé de la reproduction 6B : assistance à l’accouchement dans un centre hospitalier ; et des médicaments et dispositifs médicaux en vrac composés de seringues, de gants d’examens, de solutés de coton et matériels orthopédique font aussi partie de ce don.
Selon le représentant résident de l’OMS au Mali, Dr Fall Ibrahima Socé, ces produits ont été collectés par trois partenaires à savoir la direction régionale de l’OMS pour l’Afrique ; le siège de l’OMS à Genève avec l’appui du gouvernement russe et l’Equipe inter-pays de l’OMS, basée à Ouagadougou.
A l’en croire, le choix de ces produits est la réponse à un besoin identifié sur le terrain dans les domaines humanitaire et sanitaire. Il s’agit en fait de prévenir tout risque de rupture de stocks de médicaments dans les zones de combats de Tombouctou, Gao et Kidal.
Tout en reconnaissant que ces produits viendront combler un risque de rupture de médicaments sur le terrain, le ministre de la Santé, Soumana Makadji, a assuré que les dispositions seront prises pour les acheminer à destination dans les meilleurs délais. M Makadji a particulièrement adressé les remerciements du gouvernement de Transition à l’OMS pour ce geste humanitaire.
 Ousmane Daou

SourceL’Indicateur du Renouveau