Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito : Le triomphe de la vérité !

Le procès en appel du chroniqueur, porte-parole du CDR, Youssouf Mohamed Bathily alias Ras Bath s’est tenu, avant-hier lundi 27 novembre 2017 à la Cour d’Appel de Bamako (sise à Banankabougou). Ce procès portant sur l’« incitation à la désobéissance des troupes », intervient après la fin de son contrôle judiciaire suite à une ordonnance de non-lieu rendue par le juge d’instruction près le tribunal de la Commune IV, le 24 avril 2017.

honorable oumar mariko depute rasbath youssouf mohamed bathily jugement proces mali

Ce lundi 27 novembre 2017 qui restera gravé dans les annales, où la mobilisation était grande pour soutenir Ras Bath, la vérité a triomphé. Car par faute de preuve contre le chroniqueur Ras Bath devenu ‘’ la voix des sans voix’’, le parquet a abandonné les poursuites. Rappelons que la tenue de ce procès fait suite à la décision de ses avocats qui ont dit non au délibéré du tribunal de Grande Instance de la Commune IV. Ce tribunal dans le dossier ‘’ incitation à la désobéissance des troupes’’ avait condamné Ras Bath à une année d’emprisonnement ferme plus 100.000 francs d’amende. La sentence est tombée alors que l’intéressé se trouvait en France dans le cadre de la campagne contre le projet de révision constitutionnelle au nom du CDR et la plateforme AN TE A BANNA dont il était le porte-parole. Ce jugement en l’absence du chroniqueur du pays a été jugé politique (puisqu’il dénonce avec la dernière rigueur les cas de mauvaise gouvernance au Mali) par de nombreux maliens qui lui ont réservé un accueil triomphal jamais égalé à l’Aéroport international Président Modibo Kéita Senou.

guide rasbath mohamed youssouf bathily cdr jugement proces mali foule marche manifestation bamako fans club

Ce feuilleton que nous  vivons depuis une année, prend donc fin avec le triomphe de la vérité. Le chemin a été long, parfois même très éprouvant pour les avocats. Mais la vérité a fini par triompher. Bravo à la justice malienne qui vient de prouver que tout le charme de la justice réside dans sa souveraineté.

L’épilogue de ce procès qui a vu triompher la vérité, n’a pas été sans conséquence pour le ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Me Mamadou Ismaël Konaté humilié, a été obligé de démissionner. Une seconde victoire pour Ras Bath.

Aliou Touré

Par Le Démocrate

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct