Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito : Le rapport de force a payé

Week-end fructueux ? Nous pouvons le dire ainsi. Les syndicats des agents de santé et affiliés ont gagné un grand pari.  Il s’agit de la satisfaction totale de presque tous les points  de revendication objet de la grève illimitée qui a duré plus d’un mois.

logo editorial

Point de rupture entre le Président de la République et le désormais ancien Premier Ministre, Modibo Keïta, la grève illimitée des agents de santé était devenue une patate chaude entre les mains du régime. Il fallait par tous les moyens la gérer. Le sang neuf, avec la nomination d’Abdoulaye Idrissa Maïga comme Premier Ministre,  avait pour mission prioritaire négocier avec les syndicats pour qu’ils acceptent de revoir leur copie ou à défaut courber l’échine devant ceux-ci. Une semaine de négociation sans convaincre les syndicats, et au regard de l’exacerbation de la situation avec la menace des centrales syndicales UNTM et la CSTM d’entrer dans la danse, le Gouvernement n’avait autre alternative  que d’accepter.  C’est ainsi que sur les 9 points de revendication, à lire les premières informations, les syndicats ont eu satisfaction totale sur 8 points.

Ces points d’accord ne sont pas nouveaux. En novembre  2016, le gouvernement malien s’était engagé à respecter ses engagements suite à une négociation entre lui ces mêmes syndicats. Les 8 points validés sur 9, le gouvernement avait fait volte-face  au moment de l’application. Ce qui a contraint les agents de santé de partir à nouveau en grève cette fois-ci illimitée.

Ce bras de fer ou rapport de force a payé car l’Etat a finalement accepté d’appliquer les mêmes points de revendication.

La détermination des agents de santé s’est révélée finalement fructueuse. Certes, elle a causé plusieurs morts mais les gouvernants ont montré aux gouvernés qu’ils n’abdiquent que face à la menace.

Une leçon dont les syndicats de l’Education doivent en tirer profit.

Boubacar Yalkoué

Source: le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct