Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito : Le 31 décembre en marche

Les festivités de fin d’année pointent à l’horizon. Comme cela est de coutume chez nous  au Mali, nul ne veut être en marge de cet évènement unique en son genre. A un peu moins d’un mois, l’atmosphère  se fait déjà sentir. Si l’année dernière, la fête s’est tenue entre crainte et scepticisme, cette année elle s’annonce un peu plus radieuse. La menace terroriste a beaucoup baissé, la confiance s’installe peu à peu  chez la population surtout avec une forte mobilisation des forces de l’ordre à travers la capitale.

saint sylvestre reveillon 31décembre fete noel nouvel année feu artifice fete petards

Les filles ont d’ores et déjà ciblé leur proie. Elles doivent faire des victimes et elles la feront, c’est aussi la loi du Saint Sylvestre chez nous. Cependant chaque année à ses réalités et chez nous on sait s’adapter. Ainsi, les grands rendez-vous sont fixés malgré les défis du moment. Les jeunes galants suent déjà pour assurer à leurs dulcinées de quoi se rendre belle pour répondre à l’appel des dernières minutes.

Les vols à mains armées  et même des meurtres prennent de l’ampleur ; tout cela pour rendre la cavalière heureuse même si cela se termine le plus souvent par une trahison suivie d’un chagrin sans précédent. En effet, il n’est pas rare que le plus  souvent la cavalière en question ait d’autres  rendez-vous galants et il se trouve aussi que c’est le cavalier le plus fort qui enlève la princesse comme dans les contes de fées.  Le malheureux ? Rentre chez lui dans tous ses états injuriant père et mère le couple gagnant s’il y’a réellement une victoire : « Ne ka waritèdun tan dèh !  Ni kélenkoni i bafonnonalakama ko tè yèrè.1» Eh ! Oui c’est aussi ça le 31.

Chacun se prépare comme il peut. Les forces de l’ordre multiplient les patrouilles, malheureusement pour certains, ce n’est pas par amour pour  la patrie mais pour assurer la fameuse nuit de Saint Sylvestre.

Tout compte fait, la fête, elle doit se faire, elle se prépare et  se fera. Mais attention, la vigilance doit être de mise. Vivement la nuit du Saint Sylvestre ! Amadingué Sagara

  1. Mon argent ne se bouffe pas pour rien et oui pour rien au monde. Cette somme, tu vas la vomir sans doute.
  2. Amadingué Sagara

 

Source : SOLONI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct