Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito : Félicitations au président IBK

En cette fin d’année 2016, seuil de l’an 2017, vœux de santé en premier lieu, puis félicitations et encouragements doivent être les maitres-mots de chaque Malien à l’endroit du Chef de l’Etat, son excellence Ibrahim Boubacar Kéita, et du gouvernement chapeauté par Modibo Kéita.

ibk ibrahim boubacar keita president malien modibo keita premier ministre chef gouvernement pm conseil ministre

La gestion d’un pays, comme le Mali secoué par une crise multidimensionnelle depuis 2012, n’est pas chose aisée.

Pourtant, l’actuel locataire de Koulouba a, grâce à son ingéniosité et à son sens élevé de la personne humaine et du patriotisme, su diriger le Mali jusqu’aujourd’hui.
Beaucoup ne pensaient à un Mali aussi stable que cela soit sous IBK.

Pourtant, la stabilité y règne, malgré les velléités de certains esprits dont la seule intention est de voir le pays sombrer dans le marasme.

Jusqu’à preuve du contraire, le président de la République et le gouvernement Kéita méritent félicitations.

A commencer par le président IBK, il incarne aujourd’hui le qualificatif du patriote, de nationaliste et de démocrate de par ses actions à la tête de L’Etat. Ses engagements, ses prises de position pour le retour de la paix et pour la réconciliation, et sa détermination qui ont ramené le Mali dans le concert des grandes nations, en disent long.

Alors qu’un gouvernement dit « dans l’immobilisme, dans l’amateurisme et dans les tergiversations » est celui qui ne peut guère mobiliser ne serait-ce qu’un milliard pour le financement d’un quelconque projet, tel n’est pas le cas du gouvernement actuel.

L’équipe de Modibo a fait plusieurs investissements conséquents dans les différents secteurs stratégiques, notamment l’agriculture, les infrastructures routières, etc. Il suffit de se renseigner auprès du monde paysan ou de circuler à Bamako et dans les régions pour se rendre à l’évidence.

Les actions du président et son équipe portent bien leurs fruits. Le président IBK est de loin celui qui redore le blason de notre pays à l’étranger.

La confiance est de retour avec les partenaires, ce qui vaut le Sommet Afrique-France, la croissance économique n’est pas dans la zone rouge, la campagne agricole de cette année s’est soldée excédentaire.

Le Mali ne se porte pas plus mal comme en 2012. Que les détracteurs du régime cessent de feindre que rien ne va plus au Mali.

Certes tout n’est pas rose, mais ayons cette humilité de reconnaitre que ce qui est fait est louable.

Par ailleurs, le journal «L’Observatoire» saisit l’occasion pour présenter ses vœux de nouvel an 2017 à vous, ses partenaires et lecteurs, qui avez fait de lui, la lanterne du public.

Cyril ADOHOUN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct