Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito: Défendons la Patrie contre les politiciens apatrides !

Comme ailleurs, les révolutions sont maudites au Mali.

editorial logo edito

Il faut craindre une insurrection populaire jamais vue dans le monde. Toutes les révolutions ont échoué au Mali : le 22 août 1967 ; le 26 Mars 1991 et le 22 Mars 2012.

La gouvernance et la politique sont en panne au Mali.

Les clans qui gouvernent par l’argent et l’hypocrisie pourront-ils s’éviter l’insurrection populaire ? Le pouvoir est-il maudit au Mali ?

En tout cas les régimes commencent bien et finissent mal.

Le constat est très amer. Ceux qui ont détruit le Mali se soutiendront jusqu’ à ce qu’une insurrection populaire les emporte. Pour preuve, ATT a arrêté Moussa Traoré et Alpha Oumar Konaré l’a jugé et l’a libéré en 2001. Ce même ATT arrivé au pouvoir  a réhabilité Moussa Traoré et l’a remis dans tous ses droits.

Mountaga et Choguel ont bataillé contre IBK en 1997 mais ils l’ont rejoint dans le regroupement ‘’ESPOIR 2002’’ pour être député et ministre. Avant 2007 ils ont atterri chez ATT et ils ont sérieusement laminé IBK dans une conférence de presse avant les résultats de l’élection présidentielle. Mais en 2013, les revoilà avec IBK président de la République député et ministre.

Amadou Koïta a longtemps claironné avec l’opposition avant d’atterrir chez IBK. Ne vous étonnez pas que  le grand opposant Tiébilé Dramé devienne ministre.

Ailleurs c’est le même constat. Macky Sall a fait condamner Karim Wade mais il s’apprête à le libérer. En vérité, il faut éviter de s’immiscer dans les querelles entre les politiciens. Mais plutôt défendre le Mali contre eux car ils s’en moquent éperdument. Ils ne jouent que pour leurs intérêts. Sinon comment comprendre que les mêmes politiciens qui forment l’opposition aujourd’hui sont dressés farouchement contre la révision constitutionnelle étaient les mêmes qui l’a voulait sous ATT. Tout de même que d’autres en occurrence les avocats Me Kassoum Tapo et Mamadou Ismael qui étaient farouchement opposés à la révision constitutionnelle sous ATT. Aujourd’hui ils sont ministres de la République sous IBK et ils défendent bec et ongles la révision constitutionnelle. Une révision constitutionnelle taillée sur mesure, illégale et inopportune. Quel paradoxe ? Ne sont-ils pas en train de défendre plutôt leur tube digestif que l’intérêt national ?

Eu égard de tout cela, il est temps que les Maliens patriotes se retrouvent, unissent leur force pour défendre la patrie, le Mali, contre les politiciens dont les agissements et comportements démontrent que ce sont des apatrides qui n’ont souci que pour leur tube digestif.

Aliou Touré

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct