Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ecoles privées: les efforts du gouvernement salués

L’Association libre des promoteurs d’écoles privées agréées du Mali (ALPEPAM) a animé, le samedi dernier, sa toute première conférence de presse, au Lycée Mahamar El KHADAFI à Daoudabougou. A cœur des échanges avec les hommes de médias : l’orientation des élèves admis au DEF de 2018 ; les difficultés liées au non-paiement de la subvention 2018, etc.

Cette conférence de presse était animée par le président de l’ALPEPAM, Albakaye TRAORE, qui avait à ses côtes, le 1er vice-président, Boureima DAMA ; le secrétaire général, Soumana COULIBALY, etc.
Pour sa toute première sortie médiatique, les responsables de l’ALPEPAM ont tenu à saluer le gouvernement pour la transparence dans les orientations des élèves admis au DEF de 2018 et les efforts louables consentis par le gouvernement, à travers le paiement de la subvention de l’année écoulée.
Dans son exposé liminaire, le président de l’ALPEPAM a rappelé un certain nombre de points positifs enregistré dans le cadre de ses revendications pour la rentrée scolaire 2018-2019. Il s’agit de l’affectation d’élèves de l’année dernière aux orientations d’élèves de cette année, et la régularisation des élèves victimes de l’affectation d’élèves de l’année dernière.

En ce qui concerne les orientations de cette année, l’ALPEPAM déplore, certes, des anomalies mais trouve que dans l’ensemble les règles élémentaires des orientations ont été respectées, à savoir : la visite d’inspections des établissements privés susceptibles de recevoir les élèves de l’Etat ; l’établissement des listes d’éligibilité ; la mise en place des commissions régionales d’orientations ainsi la commission nationale d’orientations ; le respect de la proximité de l’infrastructure ; le choix des élèves, la performance et la capacité d’accueil.
Autre point de satisfaction, l’augmentation sensible du nombre d’établissements ayant reçu des élèves cette année.
« En effet, sur 1 671 établissements éligibles, 1 428 ont eu des élèves et 243 n’en ont pas eu. Contrairement à l’année dernière, sur 1 593 établissements éligibles, seulement 814 avait eu des élèves contre 779 qui n’avaient rien reçu », a-t-il précisé.
Pour cette rentrée scolaire 2018-2019, chaque établissement bénéficiaire a au moins reçu au moins une trentaine d’élèves à l’issue de l’orientation des élèves du DEF et du Baccalauréat 2018. Donnant ainsi de l’espoir aux promoteurs de ces établissements qui n’en avaient pas et sauvant également des emplois.
Seule bémol, certaines écoles professionnelles et surtout les établissements à vocation agro-sylvo-pastorales n’ont pas reçu d’élèves de la part de l’Etat à l’issue de la dernière orientation des élèves. Une situation qui, de l’avis de l’ALPEPAM, tranche avec la vocation de notre pays.
Sur la question des subventions, le conférencier a salué les efforts du gouvernement dans ce sens. Car, s’est-il réjoui, sur un montant total de 32 milliards de FCFA, le gouvernement a déjà versé 27 milliards dans les comptes des promoteurs privés sur l’ensemble du territoire.
Toutefois, il a invité le gouvernement à faire des efforts supplémentaires pour éponger le reliquat dans un meilleur délai.

En tout état de cause, le président de l’ALPEPAM, Albakaye TRAORE, trouve que la grève des promoteurs privés ne se justifie plus. D’ailleurs, a-t-il fait savoir, les établissements affiliés à l’ALPEPAM n’ont pas observé cette grève qui a perturbé la rentrée scolaire de cette année.
Ainsi, il a invité l’Etat à payer les promoteurs d’établissements à temps car, dit-il, c’est l’avenir des enfants qui est en jeu chaque qu’il y a des blocages.
Créée en janvier 2018, l’ALPEPAM œuvre au renforcement de la participation des élèves et des établissements d’enseignement privés au développement socio-économique du Mali. Et cela, dans le cadre d’un partenariat agissant avec tous les partenaires de l’école malienne en vue d’instaurer une politique accrue de changement qualitatif dans l’enseignement, par la réalisation d’infrastructures appropriées.
L’ALPEPAM, qui a des membres dans toutes les régions du Mali, vise le développement du système éducatif du Mali de tous les ordres d’enseignement ; la promotion des intérêts des promoteurs d’écoles privées ainsi que la défense de leurs droits ; et l’établissement d’un partenariat fécond public-privé.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct