Douentza : Mort du chef local du MUJAO cinq jours après la destruction du « Toguna »

« Abou Kakaka », un responsable du MUJAO est décédé au centre de santé de Douentza. L’homme était sous perfusion depuis des heures.
Sa mort est intervenue cinq jours après la destruction par les islamistes du « Toguna », un lieu historique de la ville. Des témoins assurent que la population a accueilli avec joie sa mort.

Le «Toguna»  (l’arbre à palabre) est un grand hangar sous lequel se rencontrent les sages du village. C’est aussi le palais de justice traditionnel dans le milieu dogon où d’importantes décisions sont prises.

Le « Toguna » de Douentza a été détruit sous les ordres de l’islamiste qui vient de décéder. Il était lui-même au volant du véhicule pick-up avec lequel les imposteurs ont tiré et arraché à l’aide d’une corde, les poutres du hangar. Les autres se sont chargés de défaire le reste de la construction.

Le « Toguna » ainsi détruit par le MUJAO avait été construit en 2006 par l’association « Ginna Dogon ».

source : L’ESSOR