Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Développement socioéconomique du Mandé: les jeunes saluent les efforts du gouvernement

Réunis samedi dernier, à la faveur du lancement de leurs activités de l’année 2017, la Coordination des jeunes du Mandé (CJM-Mali) a salué et encouragé, au cours d’une conférence de presse, le gouvernement pour les efforts louables dans le cadre de la paix et la réconciliation nationale dans notre pays.

Sékou Keita president coordination jeunes mande CJM Mali conference

Animée par le président de la CJM-Mali, le Dr Sékou Keita, à la Maison de la presse, cette rencontre avec les journalistes visait essentiellement à informer sur les activités programmées de l’association au cours de l’année 2017. Le président de la CJM-Mali était entouré pour la circonstance des membres de son bureau.
Selon lui, l’association a été lancée en 2013 dans l’objectif de contribuer au développement socio-économique et culturel du mandé et du Mali, à travers différentes actions d’utilité publique et d’intérêt national au Mandé.
Il s’agit aussi de faire connaitre les valeurs fondatrices de la société ; établir les liens de solidarité, d’entraide et de fraternité entre les populations du Mandé, dont les jeunes ; d’identifier et de réaliser les projets de développement pour le bien-être des populations ; contribuer à une amélioration du niveau de vie des populations du Mandé ; créer un espace de dialogue avec les associations et autres regroupements qui partagent les mêmes objectifs ; lutter contre toutes les formes de dégradation de notre environnement physique, économique y compris le réchauffement climatique ; coordonner les actions des jeunes pour la défense de leurs intérêts matériels et moraux.
Selon le conférencier, l’association, qui voit grand, regroupe 115 communes, à travers le pays, et entretient de très bonnes relations de collaboration avec de nombreuses organisations de jeunesse à travers notre pays.
Sékou Keita a indiqué que pour parvenir à ses objectifs, l’association collabore avec les jeunes au niveau local qui contribuent efficacement à l’exécution des activités programmées. C’est pourquoi de 2013, date de sa création, à ce jour, l’association a mené de nombreuses actions, à savoir : des soins gratuits et dons de médicaments dans les zones défavorisées, l’organisation de journées de reboisement dans plusieurs localités.
À ce jour, la CJM-Mali se réjouit d’avoir planté plus de 20 000 pieds d’arbres et de procéder à des activités de sensibilisation sur des questions comme la lutte citoyenne contre l’insécurité, la fraude dans les zones frontalières, la protection de l’environnement, la déperdition scolaire, l’enseignement de la citoyenneté dans les écoles rurales, la construction et la réhabilitation d’écoles et d’adduction d’eau potable, etc.
Pour cette année 2017, a-t-il expliqué, la CJM ménage sa monture pour aller loin. Ainsi, comme activités programmées, ils ont ciblés les domaines tels que la santé, l’éducation, la culture, l’environnement, la sécurité, l’hygiène et l’assainissement, l’emploi, la gouvernance locale et d’autres actions de bons offices.
Sur le plan politico-sécuritaire, la CJM suit avec intérêt certain, l’évolution sociopolitique et économique du pays, a martelé le conférencier Keita.
« Nous sommes ainsi heureux de constater les efforts louables fournis par les plus hautes autorités dans le sens de faire bouger positivement les lignes malgré un contexte peu favorable. Nous pouvons entre autres citer, l’installation des autorités intérimaires dans toutes les cinq régions concernées (Tombouctou, Taoudéni, Gao, Ménaka et Kidal) et la tenue avec succès de la Conférence d’entente nationale, qui sont des étapes importantes dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale », a-t-il apprécié.
Par ailleurs, sont également appréciables les efforts consentis par le gouvernement dans le sens de l’apaisement du front social avec la fin de la grève dans les secteurs de la santé et du football. La CJM veut croire également aux mesures urgentes et idoines prises par les plus hautes autorités de notre pays pour trouver une solution à d’autres mouvements de grève auxquels on assiste, notamment dans les secteurs de l’éducation.
Les conférenciers ont enfin rendu un hommage aux forces de défense et de sécurité qui défendent vaillamment l’unité et l’intégrité du territoire national.

Par Sidi Dao

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct