Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Des négociations en cours pour interpeller le preneur d’otage à Paris

Des négociations ont été entamées mardi après-midi entre la police et l’assaillant qui retiendrait plusieurs personnes en otage dans le 10e arrondissement de Paris, a indiqué une source policière. Trois heures après le début de la prise d’otage, le quartier autour de la rue des Petites-Écuries reste bouclé.

L’homme s’est retranché vers 16h00 mardi dans un immeuble parisien de la rue des Petites-Écuries, fréquentée notamment pour ses bars et restaurants. Il affirme retenir plusieurs personnes en otage et être armé. “Des négociations sont en cours” avec le forcené, a précisé une source policière à l’AFP.

Un homme qui était retenu par l’assaillant a réussi à se sauver avant l’intervention de la police. Il a été légèrement blessé au cours d’un échange de coups.

Selon les premiers éléments, l’homme a déclaré à la police “être armé et retenir au moins deux personnes” depuis 16H00, a indiqué une source policière à l’AFP, ajoutant que “la situation était très confuse”. France Info précise la prise d’otage a lieu dans les locaux de la régie publicitaire Mixicom, qui travaille notamment avec les youtubeurs Cyprien, Norman ou Squeezie.

Une importante opération de police a débuté vers 16h00 et est toujours en cours. Le quartier a été bouclé et un large périmètre de sécurité a été établi. De nombreux pompiers et policiers casqués et équipés de fusils d’assaut étaient postés autour du périmètre. Les personnes présentes autour des lieux ont été confinées. La brigade de recherche et d’intervention (BRI), une unité d’enquête et d’intervention de la police judiciaire française, est sur place.

Des parents venus chercher leurs enfants dans une crèche située dans cette rue ont néanmoins été autorisés à entrer dans le périmètre. Plusieurs dizaines de personnes ont par ailleurs été évacuées de la zone dans le calme par les forces de l’ordre.

Les motifs de la prise d’otage ne sont pas connus. Certains médias indiquent qu’il y aurait deux otages, d’autres en citent trois, mais aucune confirmation officielle n’a encore été communiquée.

“Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un déséquilibré aux motivations encore floues”, ont indiqué des sources policières à l’AFP. L’homme demanderait de parler à l’ambassadeur d’Iran en France, selon le ministère de l’Intérieur français. Il prétend avoir un engin explosif en sa possession.

A ce stade de l’enquête, le ministère de l’Intérieur français estime qu’il ne s’agirait pas d’un motif terroriste.

A ce stade de l’enquête, le ministère de l’Intérieur français estime qu’il ne s’agirait pas d’un motif terroriste.

7sur7.be

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct