Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Demande de création de nouvelles radios privées: 113 dossier pour 57 fréquences

La Maison de la presse du Mali a abrité, hier jeudi, la cérémonie de lancement de l’instruction des dossiers des appels à candidatures portant sur l’établissement et l’exploitation de nouveaux services privés de communication par la Haute autorité de audiovisuelle et de la communication (HAC) au Mali. Au terme de cette cérémonie, il ressort que 113 dossiers ont été retenus par la HAC sur l’ensemble du territoire national. L’autorité de régulation de l’espace audiovisuel doit statuer sur ces dossiers lundi prochain.

Gaoussou Drabo ancien ministre communication journaliste presse

La cérémonie de proclamation officielle était présidée par l’ancien ministre Gaoussou DRABO, membre de la HAC, qui avait à ses côtés le rapporteur Général de la Haute Autorité de la Communication, Aliou DJIME ; le président de la Maison de la presse du Mali, Dramane Aliou KONE.
Selon le ministre DRABO, cette cérémonie du jour est la suite d’un processus lancé le 13 juin dernier concernait notamment les radios privées commerciales et non commerciales ainsi que les entreprises de réseau de diffusion, encore appelées diffuseurs/opérateurs de multiplex.
Pour les radios toutes typologies confondues, a fait savoir Gaousssou DRABO, 57 fréquences ont été mises en jeu sur toute l’étendue du territoire national. Ces fréquences se répartissaient entre 48 sites géographiques.
Le doyen DRABO a souligné qu’entre le 13 juin 2017 et le 13 juillet 2017 à minuit (date limite de dépôt), 113 dossiers de candidatures ont été réceptionnés par la HAC.
Ces dossiers se répartissent ainsi : Région de Kayes : 14 ; Région de Koulikoro : 19) ; Région de Sikasso : 18 ; Région de Ségou : 18 ; Région de Mopti : 3 ; Région de Tombouctou : 5 ; Région de Gao : 3 ; Région de Taoudénit : un dossier ; et enfin dans le District de Bamako, il y a eu 32 dossiers.
Par contre, aucun dossier n’a été enregistré dans les régions de Kidal Région Ménaka.
Il a rappelé que conformément aux dispositions de l’actuel cadre législatif et réglementaire, les diffuseurs/opérateurs de multiplex doivent assurer la diffusion et le multiplexage des programmes des télévisions privées par voie hertzienne terrestre. Pour ces entreprises, la HAC a mis en jeu 3 autorisations pour 4 dossiers déposés.
Dès lundi 7 août, la HAC entamera le processus d’instruction des dossiers. Pour ce faire, et ainsi que lui en donnent la possibilité, les dispositions de son Règlement intérieur, l’organe de régulation s’adjoindra le concours d’expertises extérieures. L’apport de celles-ci constitue une garantie supplémentaire pour que l’instruction des dossiers se fasse de manière méticuleuse et objective. Les spécialistes en question ont été en effet choisis pour leur compétence avérée et pour leur totale neutralité par rapport aux différents acteurs de l’audiovisuel malien.
Par ailleurs, a-t-il précisé, que les experts ne disposent pas de voix délibérative et se limitent à communiquer leurs appréciations à la HAC. La décision finale est prise par le Collège de la Haute Autorité de la Communication au terme de ses délibérations.
« La Haute Autorité de la Communication n’ignore pas les attentes suscitées par les appels à candidatures. Elle sait également qu’il lui reste encore de fortes demandes à prendre en compte en ce qui concerne l’établissement et l’exploitation de nouvelles radios privées et de nouvelles télévisions privées. Elle peut vous assurer qu’elle déploiera les efforts nécessaires pour donner réponse à ces attentes et à ces demandes », a-t-il conclu.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct