Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

DDR au centre : 5000 combattants participent au processus

5000 combattants, dont des djihadistes présumés, se sont inscrits dans le processus de désarmement lancé dans le Centre du pays, où les violences intercommunautaires ont fait plus de 500 morts depuis début 2018, selon de source officielle. A la date butoir du 31 janvier fixée par le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga, « 5000 combattants ont été enregistrés comme détenant des armes de guerre, dont 600 ont déjà déposé une arme », a déclaré  le président de la Commission nationale Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR), Zahabi Ould Sidy Mohamed. “Parmi eux, il y a d’anciens djihadistes et des miliciens de groupes armés”, a-t-il ajouté, en précisant que parmi les armes déclarées figurent des “armes de guerre” et des “grenades”. Dans la mesure où les affrontements intercommunautaires impliquent régulièrement des groupes de chasseurs traditionnels, “nous allons aussi récupérer les fusils de chasse”, a expliqué Zahabi Ould Sidy Mohamed.

Au cours des deux prochaines semaines, ces 5000 hommes seront cantonnés dans le Centre du pays, afin de “déterminer le corps (de l’Etat, y compris les forces armées et de sécurité) dans lequel ils pourraient être mutés”, selon le président de la Commission DDR.

Source: L’ Aube

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct