Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

DDHP de la MINUSMA : un expert de la CNDH-Niger en appui à la CNDH-Mali

Dans le cadre de la mise en œuvre du mandat de la Division des Droits de l’Homme et de la Protection (DDHP) de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), à travers la résolution 2423 (2018) du Conseil de sécurité qui est « d’aider les autorités maliennes dans leur entreprise de promotion et de défense des droits de l’homme», un accord d’entente portant sur l’appui technique à la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Mali à travers le déploiement en son sein d’un staff de haut niveau de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Niger, a été signé par le Directeur de la DDHP de la MINUSMA, Guillaume Ngefa et Aguibou Bouaré, Président de la CNDH-Mali), «le Partenaire chargé du Projet ».Le coût du projet, basé à Bamako, et estimé à 17.905.448.25 (USD 31.050) pour une durée de 6 mois (le début à déterminer) sera financé à travers les fonds programmatiques (2018-2019) alloués à la MINUSMA. Cette démarche vient également en appui à la mise en œuvre du plan stratégique (2018-2019) du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) par la DDHP.

La mise en place effective de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) du Mali sur la base de la loi n°2016-036 du 7 juillet 2016, composée de 09 membres, est l’aboutissement d’un processus qui aura duré plusieurs années. Les Commissaires ont officiellement pris fonction par une prestation de serment à la Cour Suprême du Mali le 18 mai 2017.

La CNDH-Mali doit à présent non seulement bâtir une base institutionnelle solide et efficiente, mais également procéder à la mise en œuvre de ses activités sur la base des priorités préalablement définies.

Voilà pourquoi, elle s’est inscrite dans une démarche programmatique afin de traduire dans un cadre cohérent la trame de ses interventions dans la période immédiate après son démarrage.

Pour ce faire, la CNDH-Mali a opté pour l’élaboration d’un document programmatique (2018-2020) correspondant aux trois premières années de son mandat, en cours de réalisation. En effet, le développement d’un plan stratégique pluriannuel permettra de structurer et de traduire la vision de la Commission au cours de celui-ci.

Le choix du membre de la CNDH-Niger sera effectué par la CNDH-Mali en consultation avec la DDHP de la MINUSMA.

« Le détachement sera d’une durée de six (6) mois avec une période d’essai d’un mois, à l’issue de laquelle une évaluation sera faite pour décider de la poursuite ou non du détachement », précise les termes de référence.

Il ressort dudit document que l’expert détaché aura pour missions principales: faciliter un exercice d’évaluation des capacités (également appelé évaluation des lacunes) de la CNDH en trois étapes ; évaluer la capacité, les forces et les besoins de la CNDH-Mali ; recommander des stratégies de développement des capacités adaptées qui répondent aux lacunes identifiées de la CNDH-Mali, et développer un outil pratique d’évaluation des capacités pouvant être utilisé pour l’auto-évaluation par la CNDH-Mali.

La Rédaction

Source: Bamakonews

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct