Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CRISE Femafoot: Les vieux démons referont-ils surface?

Alors qu’on pensait finie la crise ayant ébranlé le football national une bonne année durant avec l’implication de l’Assemblée nationale du Mali entre les deux parties, voilà quelques mois après que l’on revient à la case de départ avec une nouvelle notification du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) concernant le sujet.

siege femafoot

Alors que les violons avaient été accordés par l’Assemblée nationale du Mali entre la Femafoot et l’opposition concernant la crise qui a ébranlé le football national durant une bonne année, voilà quelques mois après que l’on revient à la case de départ avec une nouvelle notification du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) invalidant les décisions de l’Assemblée générale de la Fédération malienne de football du 31 octobre 2015 pour  “faute d’avoir été convoquée régulièrement”. Une A.G au cours de laquelle la Fédération avait suspendu (allant jusqu’à la radiation à vie) des responsables footballistiques.

En guise de réparation de cette Assemblée générale invalidée, le TAS ordonne au Comité Exécutif de la Fédération malienne de Football de convoquer une nouvelle Assemblée Générale en respectant “ses propres statuts et règlements”. Pour  le TAS, cette Assemblée Générale devra se tenir au plus tard le 30 novembre 2016. “Devront figurer à l’ordre du jour de cette Assemblée Générale, outre les points énumérés à l’article 32.2 des statuts, la confirmation ou non des membres du C.E désignes provisoirement avant le 10 janvier 2015, la révocation de M. Yeli Sissoko en tant que Président de la CCF ; la suspension de toute autre personne physique ou membre ainsi que les questions inscrites par les membres en conformité avec les délais stipulés à l’article 312 des statuts de la FEMAFOOT. La convocation devra être établie sur base de la liste des membres convoqués à l’Assemblée Générale du 10 janvier 2015”, ajoute le Tribunal.

Pour rappel, la crise partie de l’A.G du 10 janvier avait fini par  conduire à des suspendions et radiations à vie. Avec cette phrase du TAS qui dit que “ la convocation (de la nouvelle A.G) devra être établie sur base de la liste des membres convoqués à l’Assemblée Générale du 10 janvier 2015″, force est de craindre une rechute de crise au sein du football malien car les suspendus et les radiés jubilent déjà et certains se voient même accordé la grâce par le TAS. C’est dire que la prochaine A.G extraordinaire exigée par le Tribunal risque de réveiller les vieux démons.

Source : Koulouba.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct