Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CRISE DU NORD : Le MNLA, cheval de Troie du salafisme

Qui veut remettre en scelle le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ? Toujours est-il que tout se passe comme si on absout ou si on oublie que nos malheurs viennent de ce mouvement plus raciste qu’irrédentiste.

Le MNLA a fait plus de mal au Mali que tout autre organisation, puisqu’il est aussi comptable de tout ce que les salafistes commettent comme actions contre les populations du Nord. Aujourd’hui, une certaine opinion internationale complaisante semble oublier tout ce qui s’est passé.

Tout se passe comme si l’on veut accorder une nouvelle virginité à ce mouvement qui n’est pas uni, qui est déjà incapable de parler d’une seule voix, de s’entendre sur ses revendications. Le MNLA a commis un génocide à Aguelhok, il s’est allié aux salafistes.

Selon nos sources, il se prépare un scénario qui voudrait que l’on confie un rôle à ce mouvement dans la libération du Nord. Ce faisant, on réarmerait un mouvement plus narco trafiquant, n’ayant en réalité pas d’idéologie politique, mais prêt à tout pour avoir une mainmise sur le Nord et le garder no man’s land.

Plutôt actionner la justice

A ce jour, il n’y a eu aucune communication claire, allant dans le sens de l’abandon par le MNLA de ses visées sur le Nord. Il le ferait que cela ne changerait rien. En effet, il y a des procès à faire, des responsabilités à situer.

Des militaires ont été abattus par des gens qu’ils croyaient être leurs frères d’armes et qui ont livré les camps. Pour la nième fois, car, chaque fois que cela est arrivé, au nom de la réconciliation, on a passé sous silence, et les criminels finissaient par se faire passer pour des victimes.

Impliquer le MNLA, le réarmer pour lutter contre les salafistes consistera à déshabiller Pierre pour habiller Paul. En tout cas, les vrais mentors de ces gens abattent leurs cartes et se dévoilent au grand jour. Sinon, il faut se rendre à l’évidence : le MNLA est fini et ceux qui restent sont des clients pour le procureur.

Alexis Kalambry

 

SourceLes Echos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct