Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Créer un avenir plus prospère – Les dirigeants de trois grandes organisations internationales saluent la nouvelle initiative de la Chine

Le 5 novembre, lors de la cérémonie d’ouverture de la première Exposition internationale des importations de Chine, les dirigeants de l’Organisation mondiale du commerce, du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale ont salué les grandes réalisations de la Chine en matière de réforme et d’ouverture, en particulier l’initiative chinoise visant à accroître l’ouverture et à maintenir le libre-échange. Cette nouvelle initiative a injecté une forte confiance et une dynamique de développement dans l’économie mondiale.

Dans son discours, le Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, Roberto Azevêdo, a déclaré que l’Exposition envoie un signal clair : premièrement, le rôle de la Chine dans le commerce mondial grandit et deuxièmement, l’augmentation de ses importations revêt une grande importance pour l’économie mondiale. Il a souligné que cette année marque le 40e anniversaire du lancement de la politique de réforme et d’ouverture par la Chine. Dans ce processus, la Chine est devenue membre de l’OMC et soutient fermement les travaux de cette dernière et y joue un rôle de plus en plus important. La Chine aide également les pays sous-développés à participer et à s’intégrer dans le système commercial mondial. Il a enfin dit espérer que la Chine continuera à soutenir un tel système commercial multilatéral.

M.Azevêdo estime par ailleurs que cette manifestation lance également un signal important, à savoir l’importance des importations. Il a dit que le commerce n’était pas un jeu à somme nulle, et qu’on ne peut pas dire que « les importations sont mauvaises, et les exportations sont bonnes ». En fait, l’augmentation des importations peut permettre aux consommateurs nationaux de profiter de produits étrangers plus avancés, mais également aux entreprises nationales de se concentrer sur la production de produits compétitifs et d’améliorer leur efficacité économique et leur compétitivité.

Dans son discours, la présidente du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a salué la contribution positive du développement de la Chine pour le monde à travers la métaphore des « trois ponts ». Le premier est le pont vers le monde que la Chine a commencé à construire il y a 40 ans. La réforme et l’ouverture ont changé la vie du peuple chinois. Grâce à des efforts diligents, la Chine a également favorisé la transformation de l’économie mondiale et amélioré la productivité économique mondiale, l’innovation et le niveau de vie. Le deuxième est le pont vers la prospérité que la Chine construit. La Chine prend des mesures pour promouvoir la croissance économique via un changement fondé sur la consommation.

La consommation a contribué à hauteur de 78% de la croissance économique de la Chine au cours des trois premiers trimestres de cette année, contre 50% il y a cinq ans. L’excédent du compte courant de la Chine en pourcentage du PIB est passé de 10% en 2007 à environ 1% aujourd’hui. Le troisième pont est le pont du commerce vers l’avenir. Mme Lagarde a appelé toutes les parties à atténuer et à résoudre les différends commerciaux en cours et s’est dit confiante dans le fait que ces « trois ponts » construits par la Chine aideront à créer un avenir plus prospère.

Dans son discours, le président de la Banque mondiale, Kim Min-jong, a évoqué en termes particulièrement élogieux les réalisations de la Chine en matière de réduction de la pauvreté. Il a rappelé qu’au cours des 40 dernières années, le revenu par habitant de la Chine a été multiplié par 25 et que plus de 700 millions de personnes pauvres sont sorties de la pauvreté absolue, soit 70% de la réduction de la pauvreté dans le monde. Il a souligné que la libéralisation du commerce joue un rôle important dans la réduction de la pauvreté dans les pays en développement, qui devraient continuer à soutenir les réformes dans le secteur du commerce, renforcer le système multilatéral et réaliser une prospérité commune. De même, a-t-il dit, une attention particulière devrait être accordée aux groupes qui n’ont pas bénéficié du processus de mondialisation. La communauté internationale devrait aider les pays concernés à accroître l’accumulation de capital humain et à renforcer la résilience, la compétitivité et l’inclusivité de la croissance économique.

M.Kim a également déclaré qu’il était allé dans la province du Guizhou il y a quelques jours. Le taux de pauvreté y était de 30% il y a quelques années, mais avec l’augmentation de ses ventes en ligne dans le monde, il est tombé à 8%, un résultat impressionnant. Il a enfin dit qu’avec l’occasion que représente la CIIE, il sera possible de promouvoir le système de marché mondial pour qu’il profite à tous, afin que les populations du monde entier puissent profiter des mêmes possibilités pour sortir de la pauvreté.

Ji Peijuan

Quotidien du Peuple

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct