Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CREDOS : TRES ACTIF

Le Centre de recherche d’études et de documentation pour la survie de l’enfant (CREDOS) a tenu jeudi dernier, la 16e session de son conseil d’administration.

logo centre etudes documentation survie enfant credos

Au cours de cette session, les administrateurs ont fait le point d’exécution des recommandations issues de la précédente et examiné le rapport d’activités à mi-parcours et le budget du 1er janvier au 30 juin 2017. La session a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Salif Samaké.
Malgré les difficultés que connaît la structure, le directeur général du CREDOS, Pr Hamadoun Sangho a déclaré que le centre a enregistré quelques acquis au cours du premier semestre 2017. En effet, le centre a pu réaliser, entre autres, les activités de surveillance sanitaire et démographique de Dialakoroba, (Région de Koulikoro), l’étude sur les déterminants psycho-sociaux de la vaccination contre la poliomyélite auprès des parents d’enfants dans le district sanitaire de Kati, la recherche-formation sur la prise en charge de la drépanocytose dans le district sanitaire de Sélingué.
D’autres réalisations concernent l’étude sur l’utilisation de la téléphonie mobile pour accroître la participation des collectivités à l’accès aux soins appropriés, la mise en œuvre de l’étude sur l’évaluation de la qualité de la prise en charge des grossesses à risque en Commune I du District de Bamako et la réalisation du cycle 2 de la plateforme nationale d’évaluation (NEP) pour la période de 2016-2017.
Concernant le budget, sur une prévision annuelle de 575,3 millions Fcfa, le CREDOS a pu mobiliser au cours de ce premier semestre, 351,3 millions Fcfa, soit un taux de 61,04 %. Le budget mobilisé a été exécuté à hauteur de 72,11 %, soit 253,4 millions Fcfa avec un taux de justification de 97,03 %.
Dans les perspectives du second semestre, le centre compte développer ses ressources humaines, procéder au bitumage de la voie d’accès à son siège, poursuivre les études et recherches en cours par rapport à la survie et au bien-être de l’enfant. Il entend également poursuivre la collaboration avec les autres structures de recherches et les partenaires et se doter en matériels informatiques, bureautiques et roulants.
Dans ses doléances, le Pr Sangho a sollicité l’appui du département de tutelle pour le bitumage de la voie d’accès au centre. Cette voie, dit-il, se trouve aujourd’hui dans un état très dégradé à cause des fortes pluies.

Le secrétaire général ministère de la Santé et de l’Hygiène publique répondant à cette préoccupation dira que le système global d’aménagement de la zone et le bitumage de la voie demeurent nécessaires pour plus de durabilité de cette route. Et d’assurer que le département prend acte de ce souci.
Salif Samaké a remercié tous les partenaires du CREDOS pour leur collaboration et l’ensemble des bonnes initiatives qui œuvrent au rayonnement de la recherche dans notre pays, avant d’exhorter le centre à davantage explorer ce créneau pour une recherche plus active et plus constructive.
Il a en outre rappelé que le CREDOS est un bel exemple au regard du partenariat fécond qu’il entretient avec les différentes institutions nationales et internationales de recherche. Mais il mérite d’être dynamisé.

Anne-Marie KEITA

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct