Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Coupe de la Confédération : LE STADE MALIEN SE COMPLIQUE LA TÂCHE

Les Blancs ont compromis leurs chances de qualification à la phase de poules en concédant le nul 0-0, samedi au stade Modibo Keïta face aux Marocains du FUS. Une fois encore, les protégés de Kamel Djabour ont péché dans la finition

stade malien bamako joueur footballeur coupe Confederation fus marocain

Le Stade malien peut nourrir quelques regrets après le nul (0-0) concédé face au FUS de Rabat, samedi au stade Modibo Keïta pour le compte des barrages aller de la C2. C’est le moins que l’on puisse dire quand on sait que les Blancs se sont créés plusieurs occasions face à l’équipe marocaine, mais n’ont pas réussi à marquer, ne serait-ce que le petit

qui leur aurait permis d’envisager

le retour avec sérénité. La tâche

ne sera donc pas facile pour les

protégés de Kamel Djabour lors

de la manche retour qui se disputera

sur le terrain du FUS. Car

pour se qualifier pour la phase de

poules, le capitaine-keeper Djigui

Diarra et ses coéquipiers sont

condamnés à marquer au Maroc

ou à défaut obtenir un nouveau 0-

0 et pousser leurs adversaires à

la séance des tirs au but. La mission

n’est pas impossible mais

disons-le sans détours, pour

devant leur public, les protégés

de Kamel Djabour devront un

autre visage c’est-à-dire hausser

le niveau de leur jeu. Ce n’est pas

tout, sur le plan offensif, l’équipe

de Sotuba doit également développer

d’autres arguments que ce

qu’elle a montré samedi au stade

Modibo Keïta. Car, s’il est vrai

que les champions du Mali se

sont créés quelques occasions,

force est d’admettre que ceux-ci

ont encore étalé des lacunes

devant qu’il faudra obligatoirement

corriger pour espérer rivaliser

avec l’élite continentale.

En tout cas, les Stadistes

savent déjà que depuis le début

de cette campagne africaine, le

FUS réalise un sans faute à domicile

et que leurs adversaires

occupent actuellement la 2è

place du championnat marocain

avec 43 points, contre 47 pour le

leader, le WAC de Casablanca.

Lors de sa dernière sortie à domicile,

le FUS avait explosé 7-0 le

SC Villa du Cameroun. Samedi

au stade Modibo Keïta, le Stade

malien a affiché ses ambitions

d’entrée de jeu, avant de sonner

rapidement la première alerte.

Suite à un coup franc du milieu

droit, Aboubacar Doumbia,

Mamadou Doumbia saute plus

haut que tout le monde et place

une tête qui terminera sa course

dans les gangs du keeper marocain,

El Nouasli Abderrahaman

(11è min).

La deuxième occasion sera

également à l’actif des Blancs.

Lancé sur orbite dans le dos de la

défense adverse par Moussa

Coulibaly, Mamadou Coulibaly

expédie une frappe qui passe à

quelques centimètres du poteau

(23è min). Ce sera les deux occasions

nettes de la première

période.

Au retour des vestiaires, les

champions du Mali reviennent

avec de bonnes intentions et tentent

d’accélérer le jeu. Suite à un

long centre de Aboubacar

Doumbia, remisé de la tête par

Mamady Diané, Moussa

Coulibaly envoie un puissant tir

qui sera capté en deux temps par

le keeper marocain (47è min). La

deuxième période ne pouvait

mieux commencer pour le Stade

malien, sauf qu’après cette alerte,

les visiteurs sortent la tête de

l’eau et répliquent par

Mohammed Fouzair. Le milieu

droit du FUS se débarrasse de

deux défenseurs stadistes pour

s’ouvrir un boulevard mais ne

parvient pas à cadrer (60è min).

La meilleure occasion des visiteurs

intervient à l’entame du dernier

quart temps. Mourad Batna

entré en cours de jeu réalise un

festival dans l’arrière-garde stadiste

puis expédie une puissante

frappe qui s’écrase sur la transversale

du keeper Djigui Diarra

(75è min).

Dans la foulée, Moussakoye

Diallo offre un caviar à Mamadou

Coulibaly mais l’attaquant du

Stade malien manque «l’inmanquable

». Il s’était présenté seul

devant le portier marocain et

alors que tout le stade Modibo

Keïta voyait la balle au fond des

filets, Mamadou Coulibaly perd

son duel avec son vis-à-vis (76è

min). C’était la balle de match

pour les Stadistes, malheureusement,

l’attaquant-vedette de

l’équipe a péché dans le dernier

geste.

«On a des impressions très

mitigées quand ont sort d’un

match comme ça. Vous dites que

vous avez fait le boulot, mais le

résultat n’est pas satisfaisant,

commentera Kamel Djabour. On

a eu des occasions franches ça

veut dire que l’équipe n’a pas été

dépassée. Je pense que l’équipe

dans son ensemble a réagi positivement

par rapport au match du

championnat de la semaine écoulée.

On avait en face une très

bonne équipe du FUS». «Je reste

optimiste ça va être du 50-50 au

match retour et on ira là-bas pour

gagner. Je suis convaincu que

mes joueurs peuvent le faire»,

ajoutera le technicien de Sotuba.

Contrairement au technicien

stadiste, l’entraîneur de FUS de

Rabat lui, s’est dit satisfait de la

prestation de son équipe et

affiche sa confiance pour le

match retour. «Ça été un match

équilibré dans l’ensemble, ça

aurait pu basculer à notre faveur

mais on n’a pas réussi à marquer

et les supporters n’ont pas vu de

but. C’est dommage, mais ça été

quand même un match agréable,

analysera Regragui Hoalid. On

est satisfait, on a eu ce qu’on voulait,

c’est-à-dire repartir au moins

avec un nul. Au Maroc, on s’attend

à un match difficile mais on

fera tout pour se qualifier chez

nous», conclura le coach du FUS.

B. THIERO

Samedi 7 mai au stade

Modibo Keïta

Stade malien-FUS de

Rabat : 0-0.

Arbitrage du Burkinabé Zios

Juste Ephrem assisté de ses

compatriotes Tiama Seydou et

Toe Max Philippo.

Stade malien  : Djigui Diarra

(cap), Bourama Coulibaly,

Mamadou Doumbia, Moussa

Coulibaly, Oumar Koné,

Ousmane Diabaté, Mamady

Diané (Moussakoye Diallo),

Mamadou Coulibaly, Moussa

Coulibaly, Aboubacar Diarra

(Bana Diawara), N’Tji Samaké.

Entraîneur : Kamel Djabour.

FUS de Rabat :  El Nouasli

Abderrahaman (cap), Marwane

Saadane, Nayef Aguerd, El

Mehdiel Bassil, Mehdi Khalis,

Ayoub Skouma (Badr

Boulehroune), Mohammed

Fouzair, Ass Mandaw Sy, , Yassir

Jarici, Youssef Elgnaoui (Mourad

Batna), Moussa Kondé

(Abdssalam Benjelloun).

Entraîneur : Regragui Hoalid.

Source : L ‘ Essor

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct