Coupe CAF : Djoliba AC, Mission accomplie…

Battu au  match aller sur le score de deux buts à zéro par Al Hilal  au Soudan, Le Djoliba, après avoir  réveillé des doutes sur sa capacité à tenir le rythme jusqu’à la fin de la compétition Africaine de Football, a pu renverser la tendance puis s’imposer aux tirs au but par 7-6. Ainsi, les poulains de Badara Ali Diallo dit Conti ont obtenu leur ticket pour la finale de la coupe CAF. C’était le dimanche dernier au Stade Omnisport Modibo Keita 

Djoliba AC

Pendant quarante-Cinq minutes d’une intensité magnifique, nous avons pu observer une occupation de toute l’étendue du terrain et des échanges de balle de gauche à droite avec deux occasions de la part des Soudanais. Les Soudanais se procurent leur première grosse alerte par Mudather ElTaib Ibrahim à la 15è mn qui profite d’une erreur défensive des Djolibistes pour toucher le poteau droit du portier djolibiste Aly Yirango. Le Djoliba a fait une entrée timide dans le match puisqu’il se méfiait du jeu produit par les  Soudanais d’AL Hilal dès l’entame du jeu. Les Rouges vont se ressaisir à partir de la 23e mn par des incursions sur les côtés de Samba Diallo par deux tirs de Samba Diallo à la 25e et 27e mn qui seront repoussés par le portier vigilant Goma Genaro Awad et multiplient des actions collectives à l’image d’Alou Bagayoko, S. Diallo, B. Bangoura et la frappe lourde de M. Cissé qui passe à quelque cm du poteau adverse. Seconde après seconde, on voyait la qualification côté Djolibiste qui s’éloigne. Zéro but par tout à la pause.

Au retour des vestiaires, les maliens ont effectué leur rentrée avec plus d’engagement et de motivation. A la 51emn, B. Bangoura sera fauché dans la surface de réparation par le portier G. G. Awad et l’arbitre Sénégalais Badara Diatta siffle le penalty qui sera transformé par Idrissa Traoré (1-0).

Le but d’Idrissa Traoré a redonné de l’espoir aux supporters maliens. A la 56e mn, B. Bangoura manque d’efficacité devant le keeper Soudanais sur un service d’I.N.L Traoré. Les rouges multiplient les actions notamment avec le même B. Bangoura sur un centre bien soigné de Lassine Diarra. Mais il a fallu attendre la rentrée de l’expérimenté Sedonoude Janvier Abouta à la place de M. Cissé pour libérer toute une nation à la 81e mn. Sur un centre de Issa Traoré, Abouta reprend magnifiquement la balle d’une reprise acrobatique qui permet au Djoliba de rejoindre Al Hilal au score (2-0) sur l’ensemble des deux rencontres. A la 89e mn. B. Bangoura manque encore de l’efficacité devant le filet adverse. A la 90e mn, Aly  Yirango laisse sa place à Cheik Abdoul Kadri Sy pour les séries de tirs au but que les siens remportent par le score de (7-6). Le Djoliba affrontera les Léopards du Congo dont le match aller se disputera ici à Bamako.

                                                    Ibou     

Election au Comité Exécutif de la CAF :

Qui est derrière Amadou Diakité

C’est avec une profonde colère et une déroutante déception que les maliens, férus de ballon rond ont appris la funeste nouvelle, celle de  Mali foot qui fait d’Amadou Diakité, le candidat du Mali pour les toutes prochaines joutes électorales à la CAF. L’ancien conseiller spécial du président ATT fortement cité dans une sombre histoire d’argent dans le même milieu sportif africain présenterait –il une bonne image du football malien ? Quel pays africain se donnerait –il la peine de soutenir cette candidature qui selon plusieurs sources, serait un haut risque pour le football africain ? Le Mali notre pays manquerait –il  à ce point de cadres du ballon rond capables de défendre les intérêts du pays au point de présenter une telle candidature ?

Sa candidature selon plusieurs sources concordantes est arrivée au siège de l’institution au moment où celle – ci, préparait la finale de la coupe d’Afrique des dames en Guinée Equatoriale, où Amadou Diakité se trouverait jusqu’à hier lundi en tout cas. Le conseiller spécial du président ATT aurait même invité les dirigeants de la CAF à un diner copieusement arrosé au domicile du Consul du Mali à Bata.

Sory de Moti