Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Côte d’Ivoire: inauguration d’une stèle un an après l’attaque de Grand-Bassam

Grand-Bassam (Côte d’Ivoire) – Des centaines de personnes ont participé lundi à l’inauguration d’une stèle portant le nom des victimes lors de la commémoration de l’attentat islamiste qui a fait 19 morts, il y a un an, le 13 mars 2016 à Grand-Bassam, près d’Abidjan.

Soldats ivoiriens frap hotel Etoile Sud Grand-Bassam

Les cérémonies ont commencé avec une marche silencieuse dans la cité balnéaire qui a regroupé des centaines d’habitants de tous âges vêtus de blanc. Partis du stade, ils ont rallié le pont qui relie la nouvelle ville à l’ancienne cité touristique où une stèle portant le nom des victimes a été inaugurée par le maire Georges Ezaley.

Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a déposé une gerbe à l’entrée de la plage où a eu lieu l’attaque en présence des familles des victimes ainsi que du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, et du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Une minute de silence a été observée à 12h45, heure du début de l’attaque revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Cet attentat est le premier de ce type perpétré sur le territoire ivoirien.

“Grand Bassam renaît et avance. mais toute la Côte d’Ivoire doit aller de l’avant et nous devons combattre de manière résolue le terrorisme (…) Je suis heureux de constater que, un an après, Bassam est debout, les gens ne se sont pas laissés abattre par cette attaque terroriste lâche (et) la vie revient”, a déclaré le vice-président.

“Ca nous fait très mal d’être là mais c’est la vie… On va faire comment?”, a soupiré la soeur de Gervais Kouadio N’Guessan, une des victimes.

“Il y a beaucoup d’émotion dans les coeurs, beaucoup de peine… pour ceux qui ont subi cette colère inexplicable cette folie des hommes”, a lancé Corinne Lechevalier, manager de l’Etoile du Sud, un des hôtels visés par l’attaque. “Evidemment économiquement ça a été un coup terrible pour l’hôtel. Je pense qu’à partir de maintenant les clients et amis vont revenir à nous”, a-t-elle dit. “La garantie qu’on donne à nos clients c’est qu’aujourd’hui on est dans un endroit sécurisé. On espère petit à petit faire que tout ça s’efface. Je veux croire que tout cela est loin derrière nous et que le terrorisme va perdre parce que seules la bonté et la joie doivent gagner”.

Le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a rappelé que 38 personnes avaient été arrêtées. “Grâce aux éléments d’enquête précis de l’attentat de Bassam, nous sommes arrivés à mettre des noms sur la chaîne de commandement qui a conçu et opéré à Bassam. Sur cette chaîne et sur la cellule dormante qui la supportait”. Des arrestations ont eu lieu en Côte d’Ivoire, mais aussi au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal.

Le dimanche 13 mars 2016, trois assaillants avaient remonté la plage de Grand-Bassam, tirant et attaquant plusieurs restaurants.

De l’avis général, l’intervention rapide des forces de sécurité, qui ont perdu trois hommes, a permis de limiter le nombre de victimes.

(©AFP / 13 mars 2017 17h38)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct