Contrôle d’arme : 7 millions d’armes légères circulent en Afrique

Pour lutter contre la circulation des armes légères et les effets collatéraux liés à la pratique, l’Association internationale de défense des droits de l’homme, Amnesty Mali, a organisé, le jeudi 28 février 2013, une campagne de sensibilisation et d’information, à l’intention des élèves de l’Institut de formation Sony Aliber de Banakabougou (Ifsab). 
La journée d’information et sensibilisation, initiée par la cellule Military sécurité polity d’Amnesty Mali sur le commerce des armes avait pour but d’expliquer les dangers liés à la circulation d’une arme, aux élèves de l’Institut pour une prise conscience accrue sur  le phénomène.
Selon le coordinateur du Military sécurité policy (MSP), Abba Touré, « plus de 7 millions d’armes légères circulent  dans le monde sans contrôle. 1000 personnes meurent chaque jour du fait des conflits armés. Ces armes sont fabriquées par 1135 entreprises implantées dans des pays, comme les USA, le Japon, la Chine, l’Allemagne, la France et la Russie etc. Ces entreprises produisent plus 800 mille d’armes/an. Ce qui constitue une véritable menace pour la population surtout en milieu jeune. Parce que plus de 60% de ces armes sont utilisées par la partie civile et non des militaires ».

Il dira que les études des Nations unies ont démontré que les conflits armés et les règlements de compte à travers le monde occasionnent la mort de plusieurs personnes par jour. Pour résoudre ce problème qui connait une proportion, les Nations unies doivent signer un code de conduite de transferts des armes dans le monde. L’Amnesty international n’entend pas être un simple observateur, a dit le coordinateur. Il condamne avec fermeté la prolifération des armes dans les mains des civils qui continuent de ramasser les effets collatéraux liés à cette pratique. Il exige l’adoption d’un traité rigoureux, robuste, fort et contraignant pour règlementer le commerce des armes, afin que celles-ci ne tombent plus dans mes mains des populations.

Rappelons qu’en 2006, 153 Etats ont voté en faveur de la résolution 63/24 des Nations unies pour la règlementation d’un traité international sur le commerce des armes.

Nabila Ibrahim Sogoba