Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conseil régional de Sikasso : Un espace d’interpellation citoyenne pour apprécier les réalisations

Un exercice démocratique et de bonne gouvernance, consistant à l’interpellation du Conseil régional de Sikasso par le Comité régional de contrôle citoyen de l’action publique, a regroupé jeudi dernier dans la capitale du Kénédougou, les autorités régionales, les responsables du Conseil régional, des services techniques régionaux ainsi que les partenaires.

monument bienvenue KENEDOUGOU Sikasso

Organisé dans le cadre du programme Partenariat pour l’exercice d’une gouvernance appropriée (PEGA 2015-2018) dans trois régions du Mali, dont Sikasso, cet espace d’interpellation visait à impulser une amélioration de la gouvernance à travers le renforcement des capacités de la société civile.
Financé par la coopération suisse, le programme PEGA est exécuté dans son volet contribution de la société civile par Oxfam et ses partenaires stratégiques et opérationnels tels que  CRI 2002, ORFED, AFAD-RLD, CAD/GSB.

Les organisations de la société civile de la région ont mis en place en aout dernier, un outil appelé Comité de contrôle citoyen de l’action publique (CCAP).
Ce comité a travaillé en amont de cet espace d’interpellation notamment en analysant les budgets des exercices 2014 et 2015 du conseil régional, en visitant certains investissements réalisés dans la région avant de faire des recommandations par rapport aux constats.
Le représentant des partenaires de la mise en œuvre du PEGA, Ahmed Sékou Diallo a remercié les autorités de Sikasso pour leur implication dans ce processus avant de souligner que l’analyse des résultats des différentes études a permis aux membres du CCAP de Sikasso, de mieux préparer les questions d’interpellation sur les budgets, l’efficacité et l’efficience des infrastructures réalisées par le Conseil régional ainsi que la prise en compte des priorités des femmes et des jeunes dans les programmes.

Pour la présidente du CCAP, Mme Sanogo Namaro Coulibaly, cette rencontre, gage de la bonne gouvernance, est loin d’être un espace de procès, ni un règlement de compte, mais plutôt des échanges entre élus et citoyens sur les insuffisances constatées dans la mise en œuvre du budget programme du Conseil régional et la réalisation de certains investissements.
Le président du Conseil régional de Sikasso, Yaya Bamba a remercié les partenaires notamment la coopération suisse pour son accompagnement constant avant d’inviter les citoyens à poser les questions sans complaisance et à faire des recommandations pertinentes qui permettront de mieux relever les défis et cerner les enjeux du développement de la 3è Région. Il a souligné que cette rencontre s’ajoutait aux espaces déjà existants à Sikasso tels que les débats, les concertations avec les projets/programmes et les audiences publiques dans les trois pôles de développement de la région qui sont Sikasso, Bougouni et Koutiala.

Les interpellations ont porté, entre autres, sur la faible mobilisation des ressources propres au Conseil régional, le suivi des travaux de réhabilitation et d’aménagement de certaines pistes et plaines, la politique régionale d’adaptation au changement climatique, les stratégies d’insertion socio-professionnelle des jeunes, l’accès des femmes aux terres agricoles.
Les techniciens du Conseil régional ont donné de larges informations sur tous les sujets évoqués dans les interpellations tout en remerciant les citoyens pour l’intérêt qu’ils accordent au développement socio-économique de la région. Les populations ont apprécié cet exercice démocratique qui permettra d’améliorer la gouvernance et de corriger les insuffisances constatées dans l’exécution des programmes de développement. Le chef de l’exécutif régional, Bougouzanga Coulibaly a félicité le Conseil régional pour ses multiples initiatives visant à impliquer les populations dans la gestion des affaires locales, partager avec elles les réalisations faites et les contraintes y afférentes en vue d’obtenir l’adhésion de tous les acteurs.

F. DIABATE

AMAP-Sikasso

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct