Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conférence régionale des sections Adéma/PASJ de Bamako : le CE face aux militants pour l’accompagnement du président IBK

Le dimanche 10 juin 2018, la coordination des sections Adéma/PASJ de Bamako a organisé une conférence au mémorial Modibo Kéita. Un seul point était à l’ordre du jour : l’explication des résolutions de la conférence extraordinaire du 19 mai passé qui a décidé de l’accompagnement du président IBK et entrainant du coup une vague de clivage dans le parti de l’abeille solitaire.

Le parti de l’abeille solitaire depuis quelques mois était dans une zone de turbulence car, le parti était partagé entre les partisans de la candidature interne et l’accompagnement du président sortant Ibrahim Boubacar Kéita. Cette épreuve a connu son épilogue le samedi 19 mai 2018 à l’issue de la conférence nationale extraordinaire qui a décidé d’engager le parti dans l’accompagnement du président IBK au scrutin du 29 juillet 2018.

Pour corroborer ce choix, le Comité exécutif est monté sur ses grands chevaux en rencontrant les militants qui, depuis, aspiraient à une candidature interne afin d’avoir une forte adhésion des militants à la base aux décisions. Le dimanche 10 juin 2018, la salle de 400 places du mémorial Modibo Kéita a servi de cadre pour abriter la conférence des sections Adéma/PASJ  de Bamako sous la présidence du Pr. Tiémoko Sangaré, président du parti. Cette rencontre a regroupé les militants des 6 sections du district de Bamako et les membres du Comité exécutif qui ont timidement répondu à l’appel. Comme pour dire que le Comité exécutif doit resserrer les coudes. Une personnalité de taille absente à la conférence était Mme Conté Fatoumata Doumbia, 5è vice-présidente du Comité exécutif et présidente du mouvement national des femmes de l’Adéma/PASJ.

D’entrée de jeu, le coordinateur des sections de Bamako, Oualy Diawara,  dans son allocution de bienvenue a tenu un retentissant discours en prônant l’unité et la cohésion pour une victoire éclatante au candidat Ibrahim Boubacar Kéita au soir du 29 juillet 2018.

Après l’intervention du coordinateur Oualy Diawara, le président du parti dans son adresse a planté le décor de l’accompagnement et exhorté les militants à s’approprier du choix du Comité exécutif à savoir l’accompagnement du président IBK. Certaines parties de son intervention fustigeaient visiblement certains membres fondateurs de l’Adéma/PASJ.

Les débats ont été assez houleux, il ressort des analyses que toutes les sections de Bamako ne sont pas dans les rangs. Certains militants furieux de l’attitude du CE n’ont pas eu accès. Aujourd’hui, on peut sans risque de se tromper dire que le parti de l’abeille solitaire connait des difficultés auxquelles le Comité exécutif doit remédier. Les réactions de certains intervenants en sont les illustrations palpables : « Celui qui vous dira que tout va bien vous ment allez à la base vous allez vous rendre à l’évidence ». Il ressort que les militants à la base ont de la peine à digérer la décision du Comité exécutif à savoir l’accompagnement du président IBK. Pour réussir son pari, le CE doit communiquer davantage.

S’agissant de la conférence du 10 juin, bien que les avis soient partagés, on peut estimer  que le coordinateur des sections de l’Adéma/PASJ de Bamako, Oualy Diawara, est à mesure de relever  les défis.

Gaoussou Kanté

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct