Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conférence des cadres du RPM: les 4 vérités des Tisserands

Le Parti présidentiel, le Rassemblement pour le Mali (RPM), a réuni ses cadres, dans la salle des banquets du Centre International de conférence de Bamako, pour un brainstorming sur le Dialogue national inclusif. Sous le thème : « Réflexion sur le Dialogue National Inclusif », cette conférence des cadres avait pour but de rassembler en famille tous les cadres et responsables des structures du RPM de Bamako, Koulikoro et Kati en vue de recueillir leurs avis et propositions sur les positions et orientations officielles du Parti en ce qui concerne le dialogue national inclusif.

Présidée par le Chef des Tisserands en personne, le Dr Bokary TRETA, la conférence des cadres du RPM, tenue ce samedi au CICB, a enregistré, outre la présence de plusieurs responsables et cadres, celle du groupe parlementaire, du groupe des élus et celle des ministres. Ils étaient 5 ministres membres du Parti à représenter leurs collègues à cette conférence : N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO (membre du BPN-RPM), Mme KANE Rokia MAGUIRAGA (membre du bureau national des femmes), Adama SANGARE (section de Dioila), Moulaye Ahmed Boubacar dit Baba Moulaye (membre du BPN-RPM) et Mamadou FAMANTA (section de Koulikoro). D’autres ministres empêchés ont tenu à envoyer leurs contributions écrites à la conférence.
Les travaux de la conférence se sont déroulés sur six thématiques développés par des experts et responsables tous du Parti présidentiel dont le Dr Moussa Doubou HAIDARA, l’ancien ministre Nancouma KEITA, l’ancienne ministre SANGARE Oumou BAH, l’ancien SG de l’UNTM, Issa dit Issé DOUCOURE.
A l’entame des travaux, le Président du RPM a fait observer une minute de silence à la mémoire des victimes civiles et militaires, singulièrement celles de Boulkessi et Indelimane. Le Dr TRETA a profité de cette tribune pour réaffirmer, avec force et sans équivoque, devant les cadres et responsables, les positions stratégiques, claires, patriotiques et républicaines de son Parti. Les débats étaient dirigés et modérés par le Président du Parti avec l’assistance de l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA (secrétaire à l’organisation) et El Hadj Sambi TOURE (secrétaire à la Communication).

Soutien sans équivoque aux FAMa
Le RPM est solidaire et demeure résolument engagé aux côtés des Forces armées du Mali dans leur noble et digne lutte contre les terroristes. Le Parti présidentiel a appelé l’ensemble de ses militants et sympathisants, l’ensemble des patriotes et démocrates à soutenir sans aucune fioriture, les hommes et les femmes qui se battent au quotidien au prix du sacrifice ultime, pour la préservation de notre souveraineté, de notre intégrité territoriale et de notre sécurité.
Dans ce contexte de guerre asymétrique déclarée à notre pays, le Rassemblement pour le Mali (RPM), explique le Président Bokary TRETA, salue et soutien sans équivoque les mesures courageuses annoncées par le Président IBK dans son adresse à la Nation, le 4 novembre dernier. Le Parti présidentiel félicite la hiérarchie militaire et la troupe pour leur sens élevé de la République et du devoir à travers la traduction dans le concret des instructions du Président IBK en se déployant sur le terrain pour traquer l’ennemi.

Clash de l’Opposition
Notre pays est en guerre. C’est avec gravité que le Président IBK l’a annoncé lors de son adresse du 4 novembre dernier. Pour le Président du RPM, c’est à la limite de l’indécence que l’Opposition voit en les tragédies une aubaine pour baver et verser sa bile sur le Président IBK en le rendant responsable de toutes les tragédies de la bande sahélo-saharienne. En vérité, explique le Dr TRETA, le dessein inavoué de cette opposition n’est que déstabilisateur. Elle veut jouer sur l’émotion légitime des Maliens pour rendre le Président IBK responsable des récents revers subis par nos FAMa et pour déstabiliser le régime. « Cette opposition-là, cette opposition non républicaine et non démocratique, est une opposition déstabilisatrice. Elle est déstabilisatrice et putschiste », a affirmé le Dr TRETA. Le Président du RPM a expliqué que l’Opposition de losers qui n’a jamais gagné les élections veut prendre le pouvoir par la manipulation.
« Elle (opposition) n’a d’autre choix que de chercher le pouvoir dans la rue. Elle n’a jamais gagné une élection. Elle n’a gagné les élections dans aucune région du Mali. Aucun observateur n’a dit qu’il y’a eu une fraude au cours des élections passées. Aucun observateur n’a dit que l’Opposition a gagné dans telle ou telle localité du Mali. Et c’est la première fois en 2018, que les résultats des élections sont publiés bureau de vote par de bureau vote », a rappelé le Président du Rassemblement pour le Mali, Dr Bokary TRETA.

La vérité est, selon le Président du RPM : l’Opposition n’a jamais l’ambition de conforter la stabilité du pays et de soutenir les FAMa. Cette ambition ne serait autre que la déstabilisation du régime à travers la rue. C’est pourquoi on comprend bien qu’elle se soit débinée à prendre part au Dialogue national inclusif dès qu’on a élargi le champ du diagnostic à des problèmes, des affaires ; donc de la gouvernance depuis l’avènement de la 3e République. Sachant bien ce qu’ils ont fait, ils n’osent pas venir à ce forum de vérité et de transparence pour être confrontés à leur gestion passée et à leurs casseroles. Voilà pourquoi l’Opposition a choisi le boycott : on ne peut pas monter dans l’arbre de la transparence quand on a le pantalon troué. Pour avoir fait chemin un moment avec eux, le Président du RPM les indexe comme la mauvaise graine : « ce sont eux les voleurs » !

Soutien fort du RPM à la lutte contre la corruption
Point d’angélisme de la part du Chef des Tisserands qui défend son Parti d’être parmi les retardataires du soutien et de la défense de la lutte contre la corruption. A l’entame, le Parti a été quelque peu ébranlé du fait que la croisade a commencé par ses membres. Le Dr TRETA expliquera que la base du Parti a eu le sentiment donc qu’il s’agit d’une lutte sélective dirigée contre ses membres.
Mais, dira le Président du RPM, comment peut-on imaginer le RPM se mettre en marge d’un combat républicain inscrit par lui-même dans son projet de société et porté par son candidat ? Aussi, sans aucune équivoque, le Parti souscrit à cette lutte qui fait partie intégrante du programme présidentiel et apporte tout son soutien au Président de la République, à son gouvernement et à la justice dans cette lutte salvatrice. Parce que le Rassemblement pour le Mali (RPM) est un parti d’hommes et de femmes propres qui n’ont rien à se reprocher, dit-il. Si d’aventure quelques-uns de ses membres se retrouvaient dans les mailles du filet, le Parti fera preuve de solidarité militante, pas plus.

Dialogue national inclusif
Le Parti du Tisserand, en tant qu’initiateur, sans réclamer une quelconque paternité, ne se dérobera pas à ses missions historiques et aux attentes du peuple malien : la restauration de la paix et de la sécurité, la préservation de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale, la cohésion sociale et la bonne gouvernance, etc. Pour le RPM et son candidat élu, il s’agissait et il s’agit toujours « d’évaluer les forces et les faiblesses de notre démocratie, de notre vécu institutionnel, d’une part, et de cerner, d’autre part, les opportunités et les menaces du chemin ».
Appelé au début Dialogue politique Inclusif (DPI) puis Dialogue national inclusif, l’objectif est et reste de tirer tous les enseignements des processus participatifs initiés dans notre parcours immédiat.
C’est fort de cette conviction que la construction du pays ainsi que son avenir ne sont pas une question de régime ou de gouvernement, mais une affaire de tous, de toutes les expertises, compétences et engagements des Maliens de l’intérieur comme ceux de l’extérieur que le Parti présidentiel appelle ses militants, sympathisants et cadres ainsi l’ensemble des démocrates et patriotes du pays à prendre part massivement au Dialogue national dont la conclusion devrait avoir lieu ce mois de novembre même.
Enfin, Bokary TRETA a invité les cadres à être les porteurs et les défenseurs des positions du RPM lors de ce Dialogue et de ses conclusions et recommandations.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct