Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Concentrateur à spirale : un appareil d’extraction de l’or sans mercure

La coopérative Action Solidarité Faléa 21 (asfa21), en partenariat avec l’ONG-GIZ, a présenté à l’esplanade du palais de la culture Hamadou Hampâté Bah le concentrateur à spirale. Un appareil d’extraction de l’or qui n’utilise pas le mercure et un moyen efficace de protéger les orpailleurs et de lutter contre la pollution des terres et des eaux.

Selon son concepteur, Gulles Labarthe, cet appareil est une alternative offerte par les nouvelles technologies pour l’exploitation de l’or sans mercure dans le programme onusien sur l’environnement. Visiblement très simple d’utilisation sur les sites d’orpaillage traditionnel, il capte l’or aussi bien que d’autres minerais au cours de l’extraction. Il s’agit d’une technologie simple qui peut être confectionnée localement, donc sans de coûteuses importations. De même, il n’existe pas de droit de propriété qui interdit sa reproduction. Son utilisation à grande échelle au Mali valorisera sans nul doute les résultats acquis par un autre projet de la GIZ au Pérou en 2010.

À en croire la directrice du Projet d’appui à la gouvernance des industries extractives (PAGIE), Mme Kabongo M’Buyi, le projet GIZ avait accompagné le ministère de l’environnement péruvien dans l’introduction et la maîtrise de cette technologie par les orpailleurs.

«En dehors de ces aspects techniques, cette démonstration doit nous sensibiliser sur l’éradication de l’extraction à l’aide de produits chimiques car les dégâts sur la santé de l’être humain et l’environnement sont considérables. En effet, il a été démontré que le mercure impacte  les systèmes nerveux, digestif et immunitaire, mais attaque également les poumons, les reins, la peau et les yeux. De plus, l’exposition au mercure, même à de petites quantités, constitue une menace pour le développement de l’enfant in utero et à un âge précoce, donc les générations futures…» a rappelé la directrice de PAGIE.

Concluant, elle précisera que l’environnement est également très négativement impacté par l’extraction aurifère à l’aide du mercure. Cette activité humaine entraîne le rejet de trop grandes quantités de mercure dans l’environnement, qui peuvent alors circuler librement pendant des milliers d’années. Présent dans l’eau et les sédiments, le mercure devient extrêmement toxique, il est facilement ingéré par les animaux, se frayant ainsi un chemin dans la chaîne alimentaire humaine.

La représentante de Action solidarité Faléa 21 villages (Asfa21), Mme Traoré Ami Diallo, ancienne ambassadrice du Mali au Canada, a chaleureusement remercié la coopération allemande GIZ pour son accompagnement technique et financier depuis trois.

Asfa21 est une organisation citoyenne malienne d’appui au développement local et durable qui intervient depuis une dizaine d’années dans la commune rurale de Faléa et dans d’autres communes du cercle de Kéniéba, dans la région de Kayes. Face au développement de l’utilisation des produits chimiques dans l’orpaillage au Mali et soucieuse de mettre en œuvre la convention de Minemata pour la protection de la santé humaine et de l’environnement contre le mercure, Asfa 21 a initié avec l’appui technique et financier de la Giz-Pagie un projet de production artisanale d’or sans l’utilisation des produits chimiques. Une mention spéciale a été faite aux ouvriers maliens qui ont su dupliquer l’appareil.

Gabriel TIENOU 

Source: Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct