Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Communiqué de presse : Enfin, Cissé Technologie parle

SOCIETE CISSE TECHNOLOGIE

La société CISSE TECHNOLOGIE, présente ses respects et ses meilleurs compliments à tous les lecteurs et auditeurs de la presse Malienne et Internationale qui, depuis plusieurs jours ont soit, lu, entendu, ou écouté d’abondantes informations relatives à l’annulation du marché de fourniture de cartes nationales d’identité biométriques sécurisées CEDEAO couplées à l’assurance maladie obligatoire, pour le compte du ministère de la sécurité et de la protection civile, marché  régulièrement obtenu par notre société suite à une procédure d’appel d’offre ouvert.

CISSE Technologie adjudicataire provisoire retenue à l’issue du dépouillement des offres, a, après épuisement de toutes les voies de recours, vu ses intérêts consolidés par des  décisions majeures rendues respectivement par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics et des Délégations de Service Public (ARMDS/DSP) (DECISION N°16043/ARMDS6CRD DU 23 AOUT 2016) et la Section Administrative de la Cour Suprême du Mali (ORDONNACES N°27/CS.PSA et N°28/CS.PSA du 03 novembre 2016), seules instances compétentes pour connaitre de toutes contestations en matière de Contrats de Marchés Publics.

Société responsable, soucieuse d’apporter sa pierre à la construction d’un Mali moderne, prospère et respecté dans le concert des nations émergentes, CISSE TECHNOLOGIE a, avec courage et abnégation surmonté en toute légalité tous les obstacles  dressés sur son chemin,  dans le but de parvenir à la signature du contrat dont elle a été adjudicataire provisoire.

Mais c’est avec stupéfaction que CISSE TECHNOLOGIE découvre  que l’annulation dudit marché a été instruite et ordonnée par une autorité politique, devant laquelle les acteurs légaux n’ont eu d’autre choix que de s’effacer, créant ainsi une illégalité sans précédent ; se traduisant par la violation des règles les plus élémentaires en matière de passation de marchés publics.

Face à cette décision qui porte préjudice à ses intérêts et ceux de ses partenaires, CISSE TECHNOLOGIE entend :

  • Réaffirmer sa ferme détermination à assurer, par toutes les voies de droit appropriées, la défense et la sauvegarde de ses droits et la réparation de l’entier préjudice subi.

Depuis la survenance de ces faits troublants, CISSE TECHNOLOHIE fait l’objet d’un lynchage médiatique, de calomnies et de diffusion de fausses informations manifestement diffamatoires, par une certaine presse et sur les réseaux sociaux.

Cet acharnement a atteint son paroxysme par de prétendus propos  purement putatifs à leurs auteurs qui lui sont imputés par voie de presse le mercredi 29 novembre 2017 l’obligeant ainsi à envisager la sauvegarde de ses intérêts par toutes voies de droit.

L’acharnement dont elle fait l’objet est totalement injustifié au regard des éléments factuels de cette affaire

  • CISSE TECHNOLOGIE (CTECH) en appelle aux auteurs de cette campagne de dénigrement, à plus de retenue et de respect de son honneur, de sa dignité et de ses droits.

Consciente du rôle et de la place des médias dans la consolidation de la démocratie et l’affermissement  des droits fondamentaux et des libertés au Mali ;

  • CISSE TECHNOLOGIE (CTECH), réaffirme sa constante disponibilité à œuvrer pour la diffusion d’une vraie et saine information.

Bamako, le 29 Novembre 2017

SourceLe Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct