Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Communiqué de la CMA à propos des affrontements d’hier à Kidal avec le Gatia

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD (CMA) – COMMUNIQUÉ N°029/2017/ CC -CD –CMA.

mahamadou djeri maiga mnla cma Comite Suivi Accord csa plate forme gatia rebelle touareg

La Coordination des Mouvements de l’Azawad informe la Médiation Internationale, le Gouvernement du Mali, l’opinion nationale et internationale, d’une attaque menée tôt ce matin du 06 juillet 2017 contre une de ses positions basée à une dizaine de Kilomètres à l’Ouest d’Intachdayt , par une colonne du Gatia venue d’Anefif sous la conduite d’un certain Akhmadou Ag Asriw.

La CMA rappelle que les populations de cette zone subissent depuis trop longtemps les pires exactions perpétrées lors d’expéditions punitives organisées par des détachements du Gatia toujours sous la conduite du même Akhmadou Ag Asriw. Il s’agît notamment, d’exécutions sommaires, enlèvement de personnes, passage à tabac et humiliations de toutes sortes.

La Coordination des Mouvements de l’Azawad rappelle que ces exactions ont fait l’objet d’un rapport détaillé élaboré par la CMA et transmis à la Division Droits de l’Homme de la MINUSMA avec copie à d’autres membres de la Communauté Internationale.

La CMA regrette et condamne cette violence qui lui est régulièrement imposée depuis le début du processus de Paix par une organisation qui ne s’est jamais inscrite dans la logique de la Paix.

La Coordination des Mouvements de l’Azawad invite la MINUSMA à constater les faits et l’appelle à assurer, du mieux qu’elle pourra et conformément à son mandat, la protection de toutes les populations civiles, y compris celles résidant en zone rurales régulièrement ciblées dans les régions de Gao, Menaka et Kidal, pour le seul fait de leur appartenance supposée à la CMA.

Enfin la CMA demeure attachée à l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et au cessez-le-feu. Elle demeure également convaincue, même si elle a été obligée d’agir en légitime défense, que rien ne peut être durablement réglé par la violence et que la seule solution réside dans la mise en oeuvre de cet Accord et un dialogue sincère, franc et dépassionné.

Kidal, le 06 Juillet 2017.

Pour la CMA:

Almou Ag Mohamed.

COMITÉ DIRECTEUR

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct