Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Commune rurale de Diomantene : Mme Sanogo Karidiata Coulibaly maire

Un défi que je me dois de relever pour faire honneur à la femme,a dit Kadi

 C’est historique. Pour la première fois dans le Kénédougou, une femme accède au fauteuil de maire. Elle s’appelle Karidiata Coulibaly, épouse du tout nouvel occupant de l’Hôtel de Ville de Sikasso, Kalfa Sanogo. Elue maire de la commune rurale de DIOMANTENE  à l’issue du scrutin du 20 novembre 2016, sous les couleurs du parti Force Citoyenne Démocratique, Mme Sanogo Karidiata Coulibaly a officiellement pris fonction le mardi 27 décembre 2016.

 parti classe politique drapeau malien vert jaune rouge

Pour la circonstance, le Chef de l’Exécutif régional, le gouverneur de Sikasso, Bougouzanga Coulibaly a assisté à la cérémonie d’investiture. La première femme élue maire dans le Cercle de Sikasso dirige un bureau communal de 11 conseillers. Son parti, la FCD a 7 conseillers.

La commune de Diomanténé est constituée de quatre villages, à savoir Bénogo Diassa, Bègnesso, Diomanténé et Samogossoni, le plus gros.

A son investiture, la patronne du conseil communal de Diomanténé, Mme Karidiata Coulibaly a d’abord rendu grâce à Dieu, remercié ses parents qui ont permis qu’elle soit ce qu’elle est aujourd’hui.  Avant  d’indiquer que : « Merci pour cette marque de confiance que vous avez massivement manifesté à mon endroit. Première femme élue maire dans le cercle de Sikasso, je mesure tout le poids et la responsabilité historique que je porte. C’est un défi que je me dois de relever pour faire honneur à mes parents, faire honneur à la femme, tout simplement. ». Pour se faire, Mme Sanogo a sollicité le soutien et l’accompagnement  de tous pour faire avancer sa commune sur le plan économique social et culturel. Enfin, à ses collègues conseillers, elle a lancé cet appel : «  Maintenant que l’élections est terminée, nous sommes tous élus pour faire le bonheur de notre commune. Notre commune est de taille modeste, c’est vrai, mais les tâches qui nous attendent sont énormes, notamment les problèmes d’organisation de l’espace économique, la scolarisation de nos enfants, la santé,  les routes ».

Tiémoko Traoré et Jean Goïta, depuis Sikasso

 

Source: Le Pouce

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct